Comment optimiser son bien immobilier ?

2 septembre 2019 à 11:09 | 109 vues

D.R.

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier ? Vous envisagez de le mettre en location ? Ou d’investir dans la brique ? Un beau projet qui ne s’improvise pas. Pour éviter des erreurs qui peuvent coûter cher, gagner du temps et vous épargner du stress, faites appel à un expert immobilier.   

 

C’est connu, le belge a une brique dans le ventre : tout le monde rêve de posséder son bien immobilier. Comme le futur est imprévisible, certaines personnes décident de louer leur bien : départ à l’étranger, achat d’une maison hors de Bruxelles, besoin d’une plus grande maison pour les enfants  

Les chanceux qui mettent leurs biens en location connaissent le stress de vouloir « bien » louer. Le locataire parfait est rare ; de nos jours, les exigences sont croissantes et on parle plutôt de tracasseries et d’embêtements : que les loyers soient toujours perçus à temps, que les locataires ne cassent rien dans l’appartement, que les voisins ne se plaignent pas du bruit des nouveaux habitants, sans compter l’évolution des normes du bâtiment… Au fil des années, on voit de tout. 

Pour éviter le stress, il est toujours conseillé de faire appel à un expert dans son domaine ; dans ce cas-ci, un agent immobilier de confiance ! 

L’agent immobilier vous conseillera quant au choix des locataires, à la manière d’agir vis-à-vis d’eux dans des situations délicates, au respect de la loi, aux moyens d’optimiser les revenus de votre appartement et d’éviter autant que possible les vides locatifs – en vous évitant, surtout, les décisions précipitées que vous pourriez regretter par la suite 

 

Gérer son bien : du temps et du stress 

L’exemple du propriétaire persuadé de tout pouvoir faire lui-même à moindre coût est fréquent. Dans la plupart des cas, si on ignore les conseils des experts immobiliers qui connaissent les tendances et les demandes, on peut très vite se trouver confronté à des vides locatifs de plusieurs mois, voire parfois une petite année. Mieux vaut investir 2 ou 3 mois de loyer entre deux locataires (et augmenter la valeur du bien) que de laisser son bien « dans son jus » et faire face à plusieurs mois de vide locatif, pour finalement louer un bien en moins bon état (pour un loyer réduit).  

Le suivi des locataires est également une occupation stressante, qui prend du temps : un aller-retour sur place, constater le problème, discuter avec les locataires, trouver des corps de métier, faire les rappels de paiementDu temps que vous pourriez consacrer à d’autres choses, souvent plus rentables. Il faut évaluer si le temps que vous consacrez à votre bien est égal ou supérieur à une commission payée à une agence qui, de plus, vous évite le stress de la gestion.  

Le bon conseil est donc de faire confiance à des experts dans leur domaine, qui connaissent l’évolution du marché immobilier, tant à la location qu’à la vente, l’évolution des quartiers, la demande et les tendances – ce qui permet d’optimiser les loyers au cas par cas. Et de gérer son bien sur le long terme, en bon père de famille. 

Il est fini, le temps où l’on pouvait louer son bien pendant 20 ans sans consentir de frais de rénovation ou de mise à jour. On vit dans un marché les projets neufs se construisent partout, les taux historiquement bas permettent à beaucoup de gens d’acquérir un ou plusieurs biens immobiliers et de compter sur les loyers pour payer leurs emprunts hypothécaires.  

Mais pour cela, il faut évidemment éviter des vides locatifs trop importants, qui vous pousseraient à vous précipiter sur le premier candidat locataire sans prendre de précautions élémentaires. Le risque est alors d’être confronté à des loyers impayés, de longues procédures judiciaires et, finalement, une dépréciation de votre bien 

Faites donc confiance à un expert qui vous conseillera jusqu’au bout, en toutes circonstances. 

 

 

Jean d’Arschot, administrateur JDA consult 

Contact : Jean@gestionloc.be0479/891541 

www.gestionloc.be 

 

 

 

Partager