Se familiariser avec le financement complexe des ASBL

2 septembre 2019 à 11:09 | 423 vues

@Getty

[Publireportage] Plusieurs centaines d’associations et d’organisations principalement des ASBL sont actives à Bruxelles. Les soins de santé, l’enseignement, les autorités locales, les organisations de promotion de l’emploi, le secteur socioculturel et les fédérations professionnelles collectent une grande part des subventions octroyées par les pouvoirs publics. En tant que banque, nous devons approcher ces associations sans but lucratif avec toute l’expertise requise 

 

Le secteur non marchand a ses spécificités. D’où la nécessité dexperts financiers qui suivent de près ces ASBL sur le terrain. Ce sera peine perdue s’ils ne disposent pas d’une connaissance très approfondie des caractéristiques spécifiques du secteur. De plus, Bruxelles se distingue par sa diversité tout en nuances. Vous ne trouverez nulle part ailleurs pareille variété de types d’organisations. C’est d’ailleurs ce qui rend cette ville si fascinante. La capitale s’internationalise de plus en plus. Chaque secteur d’activité a ici une fédération européenne, chaque groupe de pression un siège. Bruxelles est vraiment la capitale de l’Europe. 

Il existe des mécanismes de financement distincts pour chaque sous-secteur du non-marchand. Vous devez les connaître pour être perçu comme un interlocuteur bancaire crédible et digne de ce nom. Vos interlocuteurs doivent sentir que vous êtes totalement à l’aise dans ces matières. Prenons l’exemple du financement des hôpitaux, des maisons de repos et de soins pour personnes âgées ou encore de l’enseignement : il est si complexe qu’il faut s’y impliquer en continu pour s’y retrouver. 

 

Équilibrage  

Il importe de comprendre les nombreux défis auxquels sont confrontées les ASBL. Les pouvoirs publics s’efforcent de réaliser des économies dans la sécurité sociale et cherchent à savoir si les ressources de fonctionnement qui y sont consacrées peuvent être dépensées différemment. Il s’ensuit que de nombreux changements sont actuellement apportés aux mécanismes de subvention. Et il y en aura d’autres à l’avenir. Pour tenir tout le monde au courant de ces changements, KBC Brussels organise régulièrement des tables rondes et des réunions avec ses correspondants dans le réseau. Nous étudions comment y travailler de manière proactive avec nos clients. 

Il arrive que la banque doive adapter sa politique de crédit de manière créative et sur mesure aux mécanismes spéciaux de subvention qui s’appliquent à un sous-secteur particulier du nonmarchand. Un exemple : nous finançons depuis de nombreuses années de nouveaux projets de construction de cliniques et d’hôpitaux, avec des prêts à plus de 30 ans en raison des règles de subvention sous-jacentes. C‘est une durée beaucoup plus longue que pour tout projet immobilier dans un autre secteur Le financement de projets à but social nécessite donc une certaine flexibilité, en plus d’une connaissance des modalités spécifiques de subventionnement. 

 

People’s business 

Réfléchir avec les ASBL à la manière de répondre à leurs besoins, c’est honorer l’engagement social de la banque. Une banque peut jouer pleinement son rôle social dans le secteur non marchand. Nous avons pu constater – et c’est important – qu’une ASBL est une véritablepeople’s business’. Ce n’est pas le profit, mais la passion de gens qui anime de ce secteur. Qu’il s’agisse d’un hôpital, d’une école, d’une institution sociale ou d’une maison de la culture, la direction est toujours enthousiaste. Nous devons être capables d’écouter les gens qui font l’histoire de l’organisation et leur manifester beaucoup d’intérêt et d’ouverture d’esprit. Si vous ne faites pas preuve d’empathie ou d’implication, le client s’en aperçoit immédiatement. Il sent très bien s’il a affaire à un banquier purement commercial ou à un partenaire financier qui exprime un intérêt sincère pour le projet et pour ce que l’ASBL veut réaliser. Une approche chaleureuse est dès lors essentielle  

KBC Brussels offre un soutien très diversifié. Appui opérationnel, crédit, bancassurance Nous offrons les meilleures solutions aux ASBL pour qu’elles soient bien protégées en cas de problème. Nous assurons un conseil placements aux ASBL disposant d’importantes réserves de liquidités. Nous savons que, comme nous, les ASBL attachent une grande importance à la durabilité et privilégions donc les investissements éthiques et durables. Dans le même esprit de durabilité, nous encourageons le leasing de vélos, par exemple. Il arrive souvent que les employés d’institutions d’enseignement et de cliniques soient domiciliés non loin de leur lieu de travail. Il existe donc des solutions de leasing spécifiques pour ceux qui préfèrent faire le trajet en vélo plutôt qu’en voiture. Par ailleurs, nous proposons des audits énergétiques 

Une chose est certaine : le partenariat financier avec des organisations à but non lucratif est un défi formidablement passionnant, que KBC Brussels se fait un plaisir de relever. 

 

  

Karine De Bel, responsable des relations avec le non-marchand et les autorités locales KBC Brussels  

0495 59 81 81 59 – karine.debel@kbcbrussels.be 

 

 

 

 

Koen Vandendriessche, expert du secteur socioculturel et des fédérations professionnelles – KBC Brussels 

0495 59 81 81 57 koen.vandendriessche@kbcbrussels.be 

 

 

 

 

 

Partager