C’est la rentrée : au travail !

Par Marc Decorte  - 9 septembre 2019 à 08:09 | 68 vues

D.R.

On ne peut que s’en réjouir : Bruxelles a été la première entité du pays à se doter d’un gouvernement après les élections du 26 mai – là où certains se plaisent à décrire la Région bruxelloise comme « ingouvernable », voilà plutôt un signe de bon fonctionnement. 

L’équipe « Vervoort III » a donc cinq ans pour mettre en œuvre l’accord présenté le 17 juillet. Un accord qui, remarquons-le, intègre de nombreux éléments défendus par Beci dans son mémorandum, puis lors des rencontres organisées autour des responsables politiques en prélude aux élections. C’est tout spécialement le cas pour les matières relatives à la formation et à l’emploi : accompagnement des entrepreneurs, encouragement à la digitalisation, soutien au développement international, place accordée aux activités productives en ville... C’est vrai aussi pour différents projets liés à la mobilité, dont la réalisation confirmée de la ligne de métro 3, le développement de l’offre ferroviaire intra-bruxelloise, la promotion de la voie d’eau, l’instauration d’une taxe kilométrique intelligente… En matière de durabilité, on soulignera le soutien affirmé à l’économie circulaire, ou encore, en matière d’urbanisme, la transparence sur l’utilisation des charges d’urbanisme. Autant de chapitres où les intentions affichées par le nouveau gouvernement rejoignent les attentes exprimées par les entrepreneurs et relayées par Beci. 

Osons l’affirmer :  l’équipe Beci et ses administrateurs ont fait un excellent travail de fond, d’échange et de proposition pour porter la voix des entrepreneurs, avec conviction et légitimité. Comme nous l’avons fait, conjointement avec nos confrères de la FEB, de l’UWE et du Voka, dans une démarche sans précédent, pour faire valoir l’avis des entrepreneurs de tout le pays, aux niveaux de l’État fédéral comme des trois Régions.  

 

L’heure est à présent à la concrétisation des projets, au financement des mesures et à la concertation nécessaire pour les mettre en œuvre. 

À Bruxelles, nous sommes convaincus que toutes les forces seront nécessaires pour relever les défis qui nous attendent. En tant que représentant des employeurs, partenaire social et organe de la société civile, Beci demande à être associée aux décisions qui doivent assurer la prospérité de Bruxelles, de ses entreprises et de ses habitants. Avec notre expertise et l’appui de nos membres, nous sommes au service de ce projet. C’est dans cet esprit que nous voulons travailler dans les cinq prochaines années. 

 

Partager