Brexit High Level Group : « Continuer à se préparer à un scénario ‘no deal’ jusqu’à preuve du contraire »

11 septembre 2019 à 09:09 | 97 vues

©GettyImages

Le ministre de l’Economie, Wouter Beke, a aujourd’hui convoqué le Brexit High Level Group (HLG), le Groupe de Haut Niveau sur le Brexit – présidé par le comte Buysse – avec le Vice-Premier ministre, Koen Geens, et le Membre du Parlement européen, Kris Peeters. La réunion a discuté de l’état d’avancement du processus du Brexit et des préparatifs pour l’industrie et les entreprises. Le HLG demande à poursuivre les préparatifs en vue d’un ‘no deal’, tant qu’un Brexit négocié n’est pas certain.

La situation politique au Royaume-Uni est chaotique et est source de beaucoup d’incertitude. La loi interdisant un ‘no deal’ est un coup de pouce, mais le scénario d’un Brexit sans accord ne semble pas avoir été complètement écarté. Un tel scénario porterait un coup sévère à l’économie belge qui serait réduite de 2,35 pour cent, tandis que 42.000 emplois pourraient être perdus (chiffres de la KU Leuven). En outre, un scénario ‘no deal’ pourrait avoir des conséquences encore plus désastreuses à long terme, telles que des négociations longues et complexes sur une future relation commerciale stable entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Le Groupe de Haut Niveau et les employeurs belges plaident en faveur de relations futures ambitieuses afin de maintenir ouverts les flux commerciaux importants avec des garanties pour le bon fonctionnement du marché intérieur européen.

L’impact d’un ‘no deal’ peut être absorbé si le scénario est bien préparé. La Belgique en a jeté les bases avec la loi Brexit de mars 2019. Les entreprises doivent également se préparer. Il y a un an, Kris Peeters, ancien ministre de l’Economie, a lancé le Brexit Impact Scan, qui aide les entreprises à évaluer les conséquences d’un Brexit sans accord. La Commission européenne fournit également une liste de contrôle spécifique pour les entreprises. Le 1er octobre, en collaboration avec les membres du HLG, le SPF Economie publiera une liste actualisée des questions fréquemment posées. Les mesures préparatoires nécessaires ont également été prises au niveau régional. En étroite collaboration entre le HLG, le SPF Economie et les services régionaux (notamment FIT, AWEX et HUB.Brussels), des road shows ont été et sont organisés pour sensibiliser les entreprises.

Le HLG rappelle qu’au début de cette année, le Royaume-Uni a présenté un aperçu des listes tarifaires provisoires qui serait appliquées dans le cas d’un Brexit sans accord[1]. Des simulations préliminaires montrent qu’environ 20 pour cent des exportations belges y seraient soumises.

Le HLG se félicite de la décision de la Commission européenne d’apporter un soutien financier aux pays touchés par le Brexit. Le HLG soutient l’appel des membres belges du Parlement européen pour une discussion accélérée et l’approbation par le Parlement européen des propositions de la Commission européenne.

[1] Voir https://www.gov.uk/government/collections/customs-vat-and-excise-regulations-leaving-the-eu-with-no-deal

Partager

Vincent Delannoy

Conseiller Économie et Politique Générale