Vous avez un business plan ? Mais avez-vous un « business entourage » ?

Par Jérémie Vanopdenbosch  - 12 septembre 2019 à 12:09 | 653 vues

(c) Getty

[Coproduction] Vous souvenez-vous du premier contact avec celui qui vous a aidé à monter votre boîte ? vous a poussé à changer de carrière ? vous a donné l’idée de votre produit ? vous a présenté votre futur associé ou votre premier client ? Mais peut-être ne l’avez-vous pas encore rencontré ? Si vous croyez que le networking n’est pas pour vous, pensez-y à deux fois !

 

Chaque jour, nous avons l’occasion de nouer des relations avec des personnes de notre entourage (scolaire, professionnel et même personnel) qui pourraient s’avérer des contacts clés pour notre évolution actuelle et future. Autant de rencontres potentiellement déterminantes, susceptibles de changer nos vies. Et pourtant, peu de gens osent aborder ou ne savent pas quoi dire, alors que d’autres excellent dans l’art de bien s’entourer.

 

Le networking : l’atout des plus grands

Des gens talentueux, possédant des connaissances et des compétences, il y en a des millions. Mais ceux qui, en plus, savent développer un réseau peuvent en faire un atout pour devenir les meilleurs dans leurs domaines respectifs – qu’ils soient entrepreneurs, indépendants, employés, politiciens, sportifs ou encore artistes.

C’est ainsi que Barack Obama a pris en partie l’ascendant sur l’ensemble de ses concurrents pour devenir président des États-Unis. C’est également ainsi que Tim Cook s’est démarqué de dizaines de milliers d’employés d’Apple pour en être promu le CEO, ou encore que Cristiano Ronaldo est devenu l’un des footballeurs les plus titrés au monde. Tous ont su s’appuyer sur leur réseau comme sur un tremplin pour évoluer à un niveau supérieur, et tous ont pris le temps de se construire un cercle de relations de confiance qui ont été précieuses, voir décisives.

Phil Knight, le fondateur de Nike, le dit lui-même : sans l’imagination débordante de ses contacts, ni le nom de Nike, ni son invention du fameux ‘swoosh’ n’auraient vu le jour. Et jamais sa petite entreprise de l’Oregon, qui s’appelait alors Blue Ribbon, ne serait devenue le géant que nous connaissons.

 

Stop aux mythes !

Bien que de nombreux entrepreneurs sachent à quel point un réseau d’affaires est primordial, très peu prennent pourtant le temps de s’en créer un. L’une des raisons les plus fréquentes ? La peur, qui devient un obstacle majeur pour l’évolution de leur carrière ou de leur croissance. Car les appréhensions liées au réseautage peuvent être très nombreuses : peur de l’inconnu, peur d’aborder, crainte du rejet, hantise de ne savoir pas quoi dire, peur de se sentir insignifiant vis-à-vis de son interlocuteur…

Les excuses sont dès lors salvatrices : « Le networking, ce n’est pas pour moi », « Je suis trop timide », « Cela prend trop de temps », « Cela a un côté superficiel et opportuniste », « Cela ne sert à rien ». Si vous vous y reconnaissez, rassurez-vous, ce cap est franchissable ! Les entrepreneurs qui l’ont fait ont remarqué que l’effort n’est pas si considérable que cela.

Derrière ces croyances erronées se cache un mythe, selon lequel se créer un réseau prend beaucoup de temps ; en être convaincu peut vous coûter cher !

Le networking, c’est un mode de vie à intégrer au quotidien dans vos activités, qui vous demandera de développer votre intelligence relationnelle. Contrairement au quotient intellectuel qui est essentiellement génétique, votre intelligence relationnelle peut se développer. Bill Gates en est l’exemple parfait : là où tous ses amis ont réussi leurs études, lui a échoué. Là où tous sont devenus ingénieurs chez Microsoft, lui en a été le fondateur…

D’autres ont même été un cran plus loin en créant de vrais empires, en se reposant essentiellement sur leur réseau. Ainsi Jorge Mendes, l’agent de Cristiano Ronaldo, qui en développant cette intelligence relationnelle à son paroxysme, en a fait le core business de l’ensemble de ses activités, jusqu’à devenir l’agent de football le plus influent au monde.

 

Et quelles sont ces actions anodines ?

Lors d’un déplacement en avion ou en train, abordez votre voisin et faites connaissance. Coût en temps : zéro. Cela peut-il vous créer des opportunités qui peuvent faire évoluer votre société et vous faire gagner du temps ? Oui.

Investissez votre temps intelligemment, notamment dans la création d’un réseau, car il deviendra un levier temporel qui vous fera gagner bien plus de temps que cela ne vous en prendra pour le créer ! Travaillez votre réseau et votre réseau travaillera ensuite pour vous ‘ad vitam‘.

 

Le pouvoir des connecteurs

Ceux qui ont développé une intelligence relationnelle ont deux caractéristiques fortes. Ils aiment les gens, car ils savent qu’ils vont apprendre d’eux et de leurs expériences, et donc multiplient les rencontres. Ils ont envie d’aider les gens et leur apporter de la valeur par plaisir.

Comment apporter de la valeur dans nos rencontres ? En connectant les besoins aux talents. Nous sommes 7,5 milliards de personnes sur cette planète et nous avons chacun des besoins et des talents avec, par conséquent, une infinité de possibilités.

En créant ces connexions entre les personnes, vous entrez dans une autre dimension du networking, celle qui en fait la noblesse, car vous allez créer des perceptions fortes. Vous récolterez la reconnaissance pour votre démarche, resterez dans les ‘petits papiers’ des personnes connectées et acquerrez de la valeur en en créant. En devenant quelqu’un de valeur, vous activerez sans le savoir le principe de réciprocité. Vous obtiendrez la confiance des autres, qui seront beaucoup plus aptes à vous aider en retour, voire collaborer avec vous !

 

‘No man is an Island’

Un jour ou l’autre, aux différents stades de développement de votre projet, vous devrez vous entourer d’autres personnes. Que ce soit pour trouver des sponsors, des sources de financement, vous faire connaître, diffuser vos produits et services à plus grande échelle, obtenir des articles de presse, régler des litiges, trouver de nouveaux clients ou partenaires, gérer l’état de vos finances…

En tant qu’entrepreneur, on vous inculque en permanence qu’il faut avoir un bon business plan et un bon business model pour augmenter vos chances de succès, mais personne ne met l’accent sur le développement d’un « business entourage ». Rester seul, ne pas être entouré ou être mal entouré est l’une des principales raisons qui mènent tant d’entreprises à la faillite dans notre pays !

Dans tous les domaines, vous progresserez en grande partie grâce aux gens que vous croiserez sur votre chemin et qui ensuite pourront vous aider, vous appuyer, vous complémenter, vous conseiller, vous soutenir, vous propulser…

Pour conclure, prenons l’exemple du cinéma et de Jean Dujardin. Jean Dujardin, qui fut un comédien parmi d’autres, est aujourd’hui l’un des acteurs les plus ‘bankables’ en France. En plus de son talent, malgré sa grande timidité, il a su se créer un « business entourage », en rencontrant les bonnes personnes et en créant des liens de confiance avec elles : des réalisateurs, des producteurs, des promoteurs, des distributeurs, des agents qui l’ont tous propulsé vers l’Oscar.

 

 

Pour aller plus loin

Jérémie Vanopdenbosch vous invite à deux événements organisés chez Beci :

26/09, de 8h30 à 10h30 : Petit-déjeuner « La réussite est un parcours d’adresses »

P.A.F : 60€ htva ; gratuit pour les membres Beci

16/10, de 9h à 13 : Master class « Apprenez à réseauter et franchissez la barrière de l’introversion »

P.A.F. : 295 € ; membres Beci : 195€

Info et inscriptions : trainings@beci.be

 

À propos de l’auteur

Jérémie Vanopdenbosch

De nature timide et introverti, parti de rien avec zéro contact, Jérémie Vanopdenbosch possède aujourd’hui l’un des carnets relationnels les plus importants de sa génération : CEO, politiciens, têtes couronnées, célébrités… Des centaines de contacts réunis autour d’un but : créer de la valeur.

Son réseau lui a permis, en parallèle à son cursus d’ingénieur civil en mathématiques appliquées, d’accélérer toutes ses activités et d’obtenir très tôt des responsabilités, devenant à 27 ans l’un des plus jeunes consultants en Belgique à conseiller le CEO et le conseil exécutif d’un groupe du CAC 40, ou encore de faire décoller sa startup, créant un produit mondial, lauréat du concours « Boostez votre Business ».

Aujourd’hui considéré comme l’expert n°1 du networking en francophonie, Jérémie donne des conférences et des programmes de formation à travers l’Europe, avec une seule mission : aider un maximum d’entrepreneurs et porteurs de projets à propulser, eux aussi, toutes leurs activités à des niveaux records en bâtissant autour d’eux un réseau solide, influent et authentique.

 

 

Partager