Recyclage : comment résoudre le casse-tête chinois ?

20 septembre 2019 à 11:09 | 367 vues

[Coproduction] L’interdiction des importations de déchets de plastiques en Asie met aujourd’hui au défi notre économie du recyclage. Pour résoudre ce casse-tête chinois, tous les partenaires de la chaîne de valeur devront s’investir pleinement dans la circularité des emballages industriels en plastique.

La Chine est le plus grand producteur mondial de matières plastiques. Elle a longtemps été grande consommatrice de matières premières secondaires et achetait à prix fort les déchets de plastique du monde entier. La demande était forte, les prix élevés, c’est donc tout naturellement que nos entreprises de collecte se sont tournées vers la Chine pour évacuer leurs plastiques. Cependant, exporter nos déchets de plastique en Asie n’est pas une solution durable. Ces exportations sont en outre une perte d’opportunités en termes de matière première et d’emploi.

Collaborer pour évoluer

Il est tout à fait possible de recycler des emballages industriels en plastique en Europe. Mais avant de développer des installations de recyclage, les investisseurs souhaitent la garantie d’apports stables, suffisants et de qualité. L’autre facteur décisif concerne les applications disponibles pour l’utilisation de la matière recyclée. En bref, nous devons trier plus et mieux et assurer des débouchés pour les matières recyclées.

Le tri en entreprise : une priorité

La collecte sélective est un élément clé dans la circularité. Or, en matière de tri des emballages en plastique, les entreprises belges peuvent encore mieux faire. Aujourd’hui, des données fiables et récentes permettent d’identifier les opportunités en matière de collecte sélective en fonction de critères tels que la localisation, le secteur ou la taille de l’entreprise. Ces données doivent à présent être exploitées pour mener des actions concrètes et ciblées pour améliorer le tri des emballages en plastique dans les entreprises.

Miser sur la conception circulaire

La durabilité est de plus en plus présente dans la conception de produits. Malheureusement, c’est encore trop rarement le cas des emballages de transport. Les plastiques colorés par exemple sont un obstacle à des applications de recyclage nobles. À partir de films plastique colorés, on ne peut fabriquer que des sacs poubelle noirs. Bien souvent les marques qui utilisent des films en plastique pour mettre leurs produits sur le marché n’ont pas conscience de ces contraintes. Une fois passé le cap de la prise de conscience, des solutions pourront être envisagées afin de créer des emballages mieux recyclables dans un contexte circulaire.

Innover pour stimuler la demande

En février dernier, le secteur de la construction est devenu le premier secteur belge à avoir expérimenté des housses en plastique rétractables fabriquées à partir de 50% de matière recyclée. Une innovation en matière de la circularité des emballages en plastique issue de la collaboration entre différents acteurs dans la chaîne de valeur. Ces housses sont actuellement utilisées par la société Wienerberger, l’un des partenaires du projet. Chaque année, environ 35.000 tonnes de housses rétractables sont mises sur le marché belge. Le potentiel pour l’intégration de contenu recyclé est donc assuré.

D’autres initiatives voient progressivement le jour pour stimuler le recyclage et l’intégration de contenu recyclé dans les emballages industriels en plastique. Des tests sont actuellement en cours pour les films étirables, les liens de cerclage et le désencrage des films imprimés.

 

En stimulant le tri en entreprise et la demande en matière recyclée, de nouveaux marchés en Belgique et en Europe se développeront et entraineront avec eux la création de nombreux emplois.

 

Vous souhaitez aussi faire partie des pionniers de l’économie circulaire ? Les entreprises qui souhaitent tester gratuitement des housses rétractables fabriquées à partir de 50% de matière recyclée peuvent prendre contact avec Tom Vanwezer, Advisor Materials et Operations chez Valipac (+32 2 456 84 41 ou tom.vanwezer@valipac.be)

 

Newsletter Green

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter Green de Beci (gratuit)

Partager

Laura Rebreanu

Sustainable Development Coordinator