Coucou : dressing de rêve et durable

4 octobre 2019 à 16:10 | 457 vues

Isabelle d’Otreppe et Marie Berlier, cofondatrices de Coucou

Avec Coucou, plus de 800 vêtements sont disponibles pour habiller les femmes à l’occasion d’un événement ou d’une soirée chic, le temps d’une location.  

C’est la question qui hante chaque femme qui doit s’habiller pour un événement (mariage, soirée, bal, etc.) : « que vais-je mettre ce soir ? ». Coucou y apporte une réponse ou plus précisément une multitude de réponses qui s’exposent à la boutique sise place du Châtelain, à Ixelles. « Coucou », comme l’expliquent Isabelle d’Otreppe et Marie Berlier, cofondatrices, « c’est une histoire de copines qui aiment la mode, les bons plans et la planète. Quand on sait que chaque vêtement contribue à hauteur de 20 fois son poids en gaz à effet de serre, on se dit que revoir son mode de fonctionnement ne serait pas du luxe. L’idée de Coucou, c’est de mettre en commun les jolies robes qui dorment dans les dressings, pour pouvoir louer à petit prix des tenues différentes pour chaque occasion, et investir dans de belles pièces durables pour tous les jours. » 

Une idée dans l’air du temps circulaire, qui rencontre un succès grandissant. Née en 2015 dans une cave, Coucou jouit aujourd’hui d’un bel espace lumineux où l’on peut trouver son bonheur parmi un peu plus de 800 vêtements, dont 80 % de seconde main. « Le solde est constitué d’une part de tailles – petites ou grandes – qui sont plus difficiles à dénicher, et d’autre part quelques marques qui marchent bien », précise Isabelle. L’offre de Coucou ne se limite pas aux robes, on peut également y trouver divers accessoires tels que chaussures, chapeaux, headbands, etc. « On peut s’habiller des pieds à la tête en passant chez nous. En outre, certains accessoires comme des bijoux, des cosmétiques ou encore des headbands sont aussi disponibles à l’achat. Pour ces produits, nous privilégions des producteurs locaux, bio et éthiques. » Et les hommes ne sont pas oubliés avec trois accessoires disponibles chez Coucou : nœuds papillon, cravates et bretelles.  

En l’espace de quatre ans, la boutique a régulièrement augmenté sa clientèle, qui provient à 75 % de la région bruxelloise. Coucou habille grosso modo de 16 à 77 ans, même si la majorité des aficionadas se recrute dans la tranche 25-45 ans. Le succès a contribué à étoffer l’effectif : aux côtés des deux fondatrices, on compte déjà une petite demi-douzaine de collaboratrices. Une réussite qui s’explique d’abord par le bouche à oreille, auquel il convient d’ajouter les réseaux sociaux qui jouent à plein leur rôle. Coucou compte ainsi déjà plus de 15.000 followers sur Facebook et 10.000 sur Instagram, sans oublier son site web. Parmi les objectifs fixés pour 2020 figure en première place le lancement d’un e-shop avec un catalogue en ligne.  

« On nous a demandé de dupliquer le concept dans d’autres villes belges, mais cela n’a guère de sens puisqu’il faudrait refaire un magasin et reconstituer un stock », poursuit Isabelle d’Otreppe. « Nous préférons lancer un site d’e-commerce sur lequel les clientes pourront venir choisir leur tenue, qui sera ensuite livrée chez eux. À cette fin, nous sommes actuellement en train de finaliser une levée de fonds qui va nous permettre de réaliser ce projet dans le courant de l’année prochaine. »  

Avec un concept qui s’inscrit clairement dans l’économie circulaire et qui répond à un réel besoin, Coucou a toutes les cartes en main pour poursuivre une croissance solide et durable.  

Info : www.coucoushop.be  

 

Invest in starters 

Bon plan : entrez dans la communauté des investisseurs pour soutenir les jeunes entreprises innovantes de Bruxelles ! 

  • Vous participez au développement économique de Bruxelles 
  • Vous diversifiez vos placements 
  • Vous bénéficiez d’avantages fiscaux grâce au « tax shelter » pour startups 

Une seule adresse : starters@beci.be 

https://starters.beci.be/  

 

 

Partager