L’approche transversale de Sodexo

4 octobre 2019 à 13:10 | 35 vues

D.R. Greg Renders, CSR Manager de Sodexo

Sodexo Benelux a intégré sa politique de mobilité dans celle, plus large, de la Corporate Responsibility. L’engouement est au rendez-vous. « Nos CEO nous inspirent. » 

 

La politique de mobilité de Sodexo Benelux relève directement de la direction générale et d’une coordination transversale entre les départements Sales, HR, Facilities, Finances, Corporate Responsibility, Health et Quality & Safety. Le champ d’action est donc particulièrement large. Quelques exemples : l’impact des navetteurs sur l’environnement (gaz à effet de serre), une indemnité éventuelle pour les transports en commun ou la mobilité douce utilisés en complément de la voiture de société, le budget mobilité, la réduction des places de parking au siège central, l’infrastructure pour véhicules électriques et hybrides (déjà plus de 30 bornes au siège et au domicile de collaborateurs), l’encouragement des visiteurs à utiliser autant que possible des modes de transport alternatifs, etc. Les arguments écologiques côtoient ceux en faveur de la sécurité des collaborateurs, notamment au travers de formations à l’eco-driving et à la sécurité routière. 

Michel Croisé, président de Sodexo Benelux, et Jerôme Lemouchoux, CEO de Sodexo Benefits & Rewards, s’efforcent ensemble de faire de l’entreprise une référence en matière de mobilité responsable. C’est pourquoi Sodexo a décidé en 2014 de réunir ses 400 collaborateurs dans des bureaux en centre-ville, à la jonction de diverses lignes de train, de tram, de bus et de pistes cyclables sécurisées.  

La direction prend volontairement l’initiative. « Par-delà une volonté de bon leadership, il s’agit aussi de montrer que l’entreprise peut supporter ces initiatives sur le plan financier », explique le CSR manager Greg Renders. « Certaines dispositions ont un impact positif sur le bilan financier de l’entreprise. C’est le cas des cours d’eco-driving, qui réduisent la consommation de carburant et le nombre d’accidents de la route. D’autres génèrent des coûts. Notamment les assurances complémentaires et le remboursement d’abonnements pour des modes de transport alternatif. Dans les deux cas de figure, l’inspiration qui émane de nos CEO est particulièrement positive. Un d’entre eux vient tous les jours au bureau à vélo, été comme hiver. L’autre est un exemple de multimodalité : il alterne vélo pliant, métro, trottinette partagée et de temps à autre sa voiture électrique. »  

 

Impliquer les collaborateurs  

Sodexo développe actuellement un nouveau plan de mobilité, mais ne peut pas encore en parler au moment où nous écrivons, dans la mesure où l’entreprise souhaite d’abord en débattre avec ses collaborateurs. C’est d’ailleurs une tradition chez elle. Antérieurement, les collaborateurs ont également été impliqués dans les plans du transfert du siège social d’Auderghem vers Ixelles. Ils ont notamment pu voter pour l’emplacement définitif du siège et l’aménagement des bâtiments.  

Aujourd’hui, les collaborateurs du siège sont conviés au groupe de travail Stratégie de Mobilité, dont Jérôme Lemouchoux et Michel Croisé s’érigent en ardents promoteurs. Les ateliers aborderont les moyens requis pour concrétiser l’ambition du siège conformément au plan Horizon 2030. Les débats porteront notamment sur le budget mobilité, le soutien à la mobilité alternative, la car policy, les assurances, les incidents requis, le parc automobile partagé, le télétravail, la mobilité des callcenters, la conscience des enjeux de sécurité, les espaces de coworking décentralisés etc. Il est par ailleurs question de se mettre d’accord sur les moyens de mesure des progrès accomplis. Le groupe de travail se chargera notamment d’examiner l’évaluation des rejets de gaz à effet de serre, effectuée en collaboration avec le partenaire CO2Logic. 

 

Partager