Start it @ KBC encourage les start-up à franchir la Manche malgré le Brexit

9 octobre 2019 à 14:10 | 75 vues

L’incertitude persistante autour du Brexit fait peur à de nombreuses entreprises. Toutefois, même après celui-ci, le Royaume-Uni continuera à offrir d’énormes opportunités aux start-up belges, selon Start it @KBC, le plus grand incubateur de notre pays.

« Dès le premier jour, nous mettons tout en œuvre pour que les start-up de notre écosystème puissent travailler au-delà de toute frontière. Or, celles-ci ne misent plus prioritairement sur le Royaume-Uni, malgré sa proximité géographique, laissant ainsi passer leur chance de faire affaire avec la 5e plus grande économie du monde », explique Lode Uytterschaut, fondateur de Start it @KBC.

C’est pour cette raison que Start it @KBC unit ses forces à la BLCC (Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise britannique) et à KBC London afin d’aider les jeunes entreprises à franchir la Manche. Elles peuvent compter sur un soutien concret, avec des salles de réunion au cœur de Londres, mais également sur des conseils dans le domaine de la finance, des RH ou du marketing. Un accompagnement est également disponible afin de franchir les obstacles posés par le Brexit au niveau des formalités douanières.

« Grâce à ce partenariat, les start-up bénéficieront d’une caisse de résonance et d’une connaissance approfondie du marché britannique », explique Jason Pratt, Director Corporate Banking chez KBC London. « KBC est active depuis plus de 30 ans à Londres. Nous sommes donc particulièrement bien placés pour les accompagner. »

La collaboration entre Start it @KBC, la BLCC et KBC London fonctionne par ailleurs dans les deux sens. Les start-up britanniques qui souhaitent poser un pied sur le continent bénéficient, auprès de Start it @KBC, du même soutien que celui offert par la BLCC et KBC London à leurs collègues belges qui franchissent la Manche.

Info : www.kbcbrussels.be

Partager