Brussels Airport, un véritable hub intermodal et durable au cœur de l’Europe

10 octobre 2019 à 12:10 | 81 vues

Brussel Airport : Persconferentie demonstratie zelfrijdende elektrische bus in aanwezigheid van Minister Ben Weyts,Arnaud Feist,Roger Kesteloot en Marc Descheemaecker

L’une des priorités stratégiques dans le développement durable de Brussels Airport consiste à examiner et développer des solutions de mobilité intelligentes et écologiques afin de consolider davantage sa position de hub intermodal et de permettre à ses passagers, ses collaborateurs et ses partenaires, ainsi qu’aux navetteurs, de rejoindre et de quitter l’aéroport via différents moyens de communication.

En 2018, 30 % des passagers et collaborateurs sont venus à Brussels Airport en transports en commun, à vélo ou à pied. Un pourcentage qui devrait atteindre pas moins de 50 % d’ici 2040. Pour y parvenir, des connexions plus fluides et des solutions novatrices et intelligentes sont les priorités de Brussels Airport, qui vise une mobilité durable.

En voiture, en vélo ou en train

Ainsi, l’année dernière, Brussels Airport a mis en service trente bus électriques pour transporter ses passagers sur le tarmac. Des bornes de recharge électrique ont également été installées. Par ailleurs, d’ici quelques années, la plupart des véhicules de service de Brussels Airport rouleront au CNG, et produiront ainsi moins de CO2, moins de particules fines et moins de bruit au sol.

Pour inciter les collaborateurs et passagers à se rendre à l’aéroport à vélo, une bonne infrastructure cyclable s’impose. Brussels Airport Company investit dès lors dans de nouvelles pistes cyclables et de nouveaux parkings vélos. Ainsi, en 2019, une nouvelle piste cyclable a été aménagée sur le territoire de l’aéroport, qui sera reliée à l’autoroute vélo F3 Bruxelles-Louvain. Le raccordement devrait être concrétisé pour la fin 2019. Pour les collaborateurs de Brussels Airport Company, un nouveau parking vélos sécurisé a également été aménagé dans l’ancien terminal. Des vestiaires y sont également disponibles, mais aussi des séchoirs, autrement dit des vestiaires traversés par de l’air chaud, une fonctionnalité intéressante pour ceux qui ont bravé la pluie à vélo.

Brussels Airport possède également sa propre gare. Les comptages visuels de voyageurs publiés par la SNCB ont mis en avant la constante progression de la gare sous le terminal. En 2009, pas moins de 5400 voyageurs par jour y étaient recensés, en constante évolution avec plus de 8100 en 2017 et 9403 en 2018. Des chiffres qui font de la gare Brussels Airport-Zaventem la quinzième gare la plus fréquentée de Belgique (soit quatre places de mieux qu’en 2017). La tendance est évidente : le train a le vent en poupe.

Parmi les autres initiatives, la promotion des déplacements domicile-travail durables pour les collaborateurs a permis de tester des moyens de transport alternatifs comme le vélo électrique ou non, les transports en commun ou encore les véhicules électriques et hybrides.

La navette autonome : innovation

L’un des projets qui aidera Brussels Airport à atteindre son objectif consiste à introduire des navettes électriques autonomes à l’aéroport, en collaboration avec De Lijn. En mai 2019, une première série d’essais a eu lieu le long du terminal afin de tester la technologie dans un environnement réel, sans passagers à bord pour le moment. Les navettes électriques autonomes, produites par le constructeur néerlandais 2getthere, circuleront à Brussels Airport sur un trajet fixe, parmi un trafic mixte. Elles utiliseront pour ce faire des aimants placés dans la route et des capteurs.

Les aimants permettent à la navette de reconnaître la route, tandis que les capteurs l’aident à identifier les objets se trouvant dans ses environs. Dans le courant de l’année 2020, des tests supplémentaires seront réalisés dans le trafic mixte de la zone de fret, toujours sans passagers mais avec un steward à bord. Ces tests permettront de s’assurer que la navette fonctionne correctement dans toutes les conditions climatiques et dans toutes les situations de trafic.

Si la phase de démonstration du concept s’avère fructueuse, les navettes autonomes circuleront à partir de 2021 entre le terminal, la zone de fret et les parkings.

Le trambus, une alternative séduisante à la voiture

L’arrivée du Ringtrambus, résultat d’une collaboration avec De Lijn et le Gouvernement flamand, en décembre 2019 aidera également Brussels Airport à concrétiser ses ambitions. Outre les passagers, l’aéroport accueille chaque jour de nombreux navetteurs et riverains pour qui l’aéroport représente un point de connexion important dans leur trajet domicile-travail. Le trajet du Ringtrambus s’étend de l’UZ Brussel à Jette à Brussels Airport et suit en majeure partie le Ring de Bruxelles, d’où son nom.

Le trambus, équipé d’un moteur électrique et d’un moteur diesel, combine le confort d’un tram et la flexibilité d’un bus. Son arrivée a toutefois nécessité d’importantes adaptations de l’infrastructure. L’infrastructure des routes à Brussels Airport a ainsi été rénovée et un quai flambant neuf a été construit dans la gare routière du terminal. Les arrêts entre le terminal de l’aéroport et la zone de fret ont également été modifiés afin qu’ils puissent facilement accueillir le Ringtrambus.

Autant de projets qui confirment les ambitions de Brussels Airport d’offrir à ses passagers et ses collaborateurs un aéroport moderne au cœur de l’Europe, mais aussi et surtout un véritable hub qui propose des solutions de mobilité durable, en phase avec sa stratégie de développement durable et équilibré.

Het logo

Partager