Déclaration sur les emballages : l’Allemagne renforce les contrôles

21 octobre 2019 à 11:10 | 107 vues

RFCON010, 7/21/98, 12:44 PM, 8C, 2325x3100 (675+900), 50%, new locon9, 1/30, R928, G874, B1220, (RFCON010, 7/21/98, 12:44 PM, 8C, 2325x3100

AHK Debelux, la Chambre de commerce belgo-germano-luxembourgeoise, rappelle que les entreprises belges et luxembourgeoises qui exportent vers l’Allemagne sont soumises aux dispositions de la loi allemande sur la déclaration des emballages. L’Allemagne renforce les contrôles.

Le non-respect de ces obligations peut entraîner de lourdes amendes. L’autorité allemande chargée du registre des emballages, le bureau central (ZSVR), a recensé plus de 2000 infractions et annonce un renforcement des contrôles.

Depuis le 1er janvier 2019, tous les acteurs concernés doivent s’inscrire au registre des emballages Lucid. Ils doivent ensuite déclarer au ZSVR les quantités d’emballages qu’ils émettent chaque année. « Étant donné que les plus grandes quantités sont mises sur le marché par les grandes entreprises, il est normal d’agir à ce niveau en premier lieu », explique Gunda Rachut, membre de la direction du ZSVR.

La pollution liée aux emballages occupe une place de plus en plus importante dans le débat public. Il est d’autant plus important que les producteurs réfléchissent dès le départ à la prévention et à l’écoconception des emballages. Ce principe est encouragé par l’obligation de payer pour le traitement des emballages, via un système dual.

« L’objectif de la loi sur les emballages est de minimiser leur impact sur l’environnement. Tant que les acteurs concernés ignoreront ses exigences, celle-ci ne pourra pas produire ses effets. Nous voulons nous assurer du respect de leurs engagements afin de soulager véritablement l’environnement », résume Gunda Rachut.

Info : www.debelux.ahk.de

Partager