4 conseils pour réussir l’onboarding

23 octobre 2019 à 13:10 | 243 vues

Les premiers jours dans l’entreprise sont décisifs pour la suite de la relation avec le nouvel arrivant. Bien préparer l’arrivée et l’intégration des employés est la garantie de garder, voire d’attirer de nouveaux talents.

« Welcome on board ». C’est la phrase que l’on peut entendre en montant dans un avion ou en embarquant sur un navire de croisière. En tant qu’employeur, vous êtes le commandant de bord chargé de l’accueil des nouvelles recrues.

L’onboarding, c’est quoi ?

Cet accueil des nouvelles recrues c’est ce que l’on appelle l’onboarding. Un accueil qui est très important. Selon une étude de Deloitte, 20% des nouveaux engagés songent à quitter leur employeur dès le premier jour.  Au cœur des pratiques d’un management bienveillant, les plus grandes entreprises comme Google ou Facebook ont bien compris l’enjeu primordial de cet accueil et de cette intégration. Voici comment bien réussir votre onboarding.

1. L’onboarding commence dès la fin du recrutement

Un entretien d’embauche ça s’organise. Ce qui vient ensuite, aussi. N’attendez pas le premier jour de travail de votre nouvelle recrue pour l’intégrer correctement. Gardez le contact durant la période de transition entre les deux emplois ou entre la fin du chômage et le début effectif de son contrat. C’est le moment idéal pour lui faire passer les informations complètes sur la philosophie et le fonctionnement de l’entreprise. Une manière pour lui de ne pas arriver totalement dans l’inconnu.

Bien préparer l’arrivée et l’intégration des employés est la garantie de garder, voire d’attirer de nouveaux talents.

2. Anticipez pratiquement l’arrivée de l’employé

Rien de pire que d’arriver le premier jour et de se retrouver face à des futurs collègues qui ne connaissent même pas votre existence. Pour éviter cela, il faut personnaliser l’accueil au maximum. Le nouvel employé doit être annoncé.

Prévoyez le poste de travail de l’employé, son compte e-mail, ses mots de passe, son badge… Nombreux sont encore les employeurs qui attendent le premier jour pour se charger de toutes ces démarches ou pour laisser le nouvel employé s’en charger auprès des services concernés.

Évitez enfin de perdre trop de temps avec les formalités administratives dès le premier jour.

 

3. Développez le sentiment d’appartenance

Il est très important que le nouvel employé se sente rapidement impliqué et intégré dans l’entreprise. Si vous le laissez seul et livré à lui-même dans les premières heures, il est fort à parier qu’il garde un mauvais souvenir de sa première journée et que son image de l’entreprise en soit altérée durablement. Une solution qui se révèle efficace est de lui désigner un mentor, par exemple, qui va l’accompagner durant les premières heures, mais aussi les premiers jours. Le mentor va le guider, le présenter aux collègues et lui expliquer le fonctionnement de l’entreprise.

4. Demandez du feedback

Si un onboarding réussi se joue dans les premières heures et les premiers jours, il ne faut pas négliger la suite. Il est important que l’employeur s’intéresse au ressenti de son employé. Planifiez des rencontres informelles au bout de quelques jours, ensuite de quelques semaines et de quelques mois pour vous assurer que le ressenti de votre recrue est toujours positif. S’il ne l’est pas, écoutez ses griefs pour améliorer votre procédure d’onboarding.

Besoin de conseils pour effectuer des recrutements durables ? Les consultants de Select Actiris peuvent vous aider dans toutes vos démarches afin de trouver le candidat idéal.

Partager