Comment vous (ex)portez-vous ?

29 octobre 2019 à 16:10 | 91 vues

@Getty

[Coproduction] Les PME bruxelloises sont confrontées à une difficulté qui peut pénaliser leur croissance : l’étroitesse du marché belge. Les perspectives y sont loin d’être égales à celles de la France ou de l’Allemagne ! La solution ? Élargir son horizon. Autrement dit, exporter.  

 

Les opportunités qu’offrent les marchés étrangers – qu’ils soient proches ou plus lointains – seront d’autant mieux exploitées que vous y serez bien préparés. Hub.brussels, l’Agence bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise, a élaboré quelques conseils à l’attention des exportateurs débutants :  

 

1. Déterminez si vous êtes prêt à l’export : Une analyse SWOT de votre organisation et de vos produits ou services vous y aidera grandement ! 

2. Déterminez les produits et/ou le services que vous voulez exporter : De préférence des produits de niche et des produits/services qui vous différencient de vos concurrents 

3. Identifiez votre marché : Vous rêvez du marché chinois… Et si vous commenciez par un pays voisin ? Bruxelles est située dans une des zones les plus riches d’Europe, où les habitudes de business et de consommation sont aussi les plus proches des nôtres. Ensuite, pensez à l’Amérique du Nord, et pourquoi pas à l’Afrique, avec laquelle Bruxelles est bien connectée ? Avant tout, étudiez le marché visé.    

4. Identifiez les canaux de vente : Avant d’envisager la vente directe, pensez à un agent ou un distributeur local. Mais prenez vos précautions contractuelles et ne vous lancez pas tête baissée. Il existe de nombreux moyens d’approche. 

5. Adaptez-vous à la culture locale : Chaque peuple a ses codes, ses habitudes et ses règles. Les respecter, c’est déjà susciter une image favorable. 

6. Recourez à des experts pour les volets légaux et fiscaux : La TVA, les procédés de facturation, les contrats, la logistique… ne s’improvisent pas. Faites-vous aider ! 

7. Protégez le savoir-faire de votre entreprise : Brevetez, enregistrez vos produits, marques et modèles pour éviter les mauvaises surprises.  

8. Sécurisez les payements de vos ventes : Il n’est pas toujours possible de se faire payer avant livraison. Les crédits documentaires, l’assurance-crédit, le factoring ? Chacun son métier : adressez-vous à un pro ! 

9. Valorisez votre succès : Vous avez le savoir-faire ; le faire-savoir est aussi important, c’est votre vitrine pour l’avenir. Consacrez les moyens nécessaires à communiquer.  

 

 

10. Faites-vous accompagner par hub.brussels : c’est gratuit  !  

L’accompagnement des exportateurs est l’une des missions de hub.brussels, structure publique mise en place par le Gouvernement bruxellois, qui peut s’appuyer sur le vaste réseau de ses Attachés Économiques et Commerciaux basés à l’étranger 

Vous souhaitez vous lancer dans l’export ? Les experts de hub.brussels peuvent réaliser votre analyse de faisabilité, sorte de diagnostic de votre potentiel à l’exportation. Pour accéder à ce service, vous devez disposer d’un numéro d’entreprise ou d’une unité d’établissement en RBC, d’un site web et d’une adresse mail professionnelle. Votre produit doit être prêt à la vente ; vous devez disposer des ressources et stocks suffisants pour faire face à un afflux de commandes ; pouvoir compter sur un service commercial et des outils marketing de base et être capable d’expliquer en quoi votre offre est spécifique. Des références commerciales constituent un atout ! Enfin, vous n’êtes éligible que si vous n’avez jamais exporté ou, le cas échéant, jamais hors de l’UE. Ceux qui n’entrent pas dans ces critères sont redirigés vers le service 1819, hébergé par hub.brussels : tél. 1819 ou info@1819.be 

Retrouvez ces 10 conseils en détail sur https://hub.brussels/fr/10-conseils-pour-reussir. 

Plus d’info ? Contactez Katia Giovanetti, Account Manager – tél. 02/800 40 77, kgiovanetti@hub.brussels 

 

 

 

 

 

Partager