La validation des compétences, un processus win-win

Par Séverine Deneubourg  - Marie Deronchêne  - 12 novembre 2019 à 14:11 | 144 vues

Marie Deronchêne & Séverine Deneubourg

[Coproduction] Formations non diplômantes, formations en entreprise, expérience de terrain… actuellement, de nombreux travailleurs disposent de compétences qui ne sont pas reconnues. La validation des compétences permet d’officialiser ces dernières au travers d’un Titre de Compétence et apporte de nombreux avantages aux acteurs de l’entreprise.

Valoriser les compétences, c’est investir dans son personnel et dans les talents. En termes de gestion des ressources humaines, cela permet de faire évaluer et certifier vos employés par un organisme externe, d’identifier des besoins en compétences et d’optimiser les parcours de formation, d’améliorer vos processus de recrutement et de mobilité internes et de vous assurer d’une bonne transmission des savoirs et savoir-faire, grâce à des tuteurs en entreprise certifiés.

La validation des compétences représente aussi une professionnalisation de votre entreprise et de vos travailleurs. Ce processus permet une amélioration de la performance individuelle et collective, augmente la motivation et la fidélité de vos travailleurs qui se sentent reconnus et soutenus dans leur évolution professionnelle. Il renforce aussi l’image de marque et la compétitivité de votre entreprise et vous permet de vous positionner comme un employeur attractif.

Par ailleurs, la validation des compétences satisfait à des obligations légales propres à votre secteur (certification, hygiène, sécurité…) et peut constituer une preuve de la maîtrise de compétences pour les assurances en cas d’accident.

Plus de 50 métiers concernés

Concrètement, les épreuves de validation peuvent avoir lieu au sein d’un des Centres de validation agréés, ou au sein même de votre entreprise suite à la signature d’une convention avec un Centre agréé. La validation des compétences en entreprise présente de nombreux avantages, notamment un gain de temps, des épreuves réalisées dans un environnement familier et, dans la mesure du possible, en situation réelle et, enfin, une aide financière de 600 €/épreuve pour les entreprises ayant un site d’exploitation en Région de Bruxelles-Capitale.

Lancée en 2003, la validation des compétences permet de certifier officiellement les compétences professionnelles. Ce dispositif est issu d’un accord de coopération entre les trois gouvernements francophones (Région wallonne, Communauté française et Commission communautaire française (Cocof). Il est encadré par les partenaires sociaux et les cinq opérateurs publics de formation professionnelle continue. Il se révèle paritaire, fiable et construit sur une démarche qualité. En 2019, plus de 50 métiers (employé administratif, maçon, coiffeur, cuisinier, conducteur de chariot élévateur ou des métiers plus intersectoriels comme le tuteur en entreprise) sont accessibles dans plus de 15 secteurs différents. Plus de 48 000 Titres de Compétence ont été délivrés ces dix dernières années.

Aujourd’hui, la validation des compétences peut être une action personnelle à l’initiative d’un travailleur ou d’un chercheur d’emploi, ou une action initiée et portée par les acteurs de l’entreprise, intégrée à la politique de gestion des ressources humaines, dans une relation gagnant-gagnant employeur-travailleur.

Valoriser les talents de vos collaborateurs, c’est investir dans vos talents et dans votre avenir !

Séverine Deneubourg et Marie Deronchêne, Chargées de mission pour le Consortium de validation des compétences.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur la validation des compétences du personnel en entreprise ? Rendez-vous sur le site du Consortium de validation des compétences ou prenez contact avec Séverine Deneubourg (s.deneubourg@cvdc.be – 0490/52 45 77) et/ou Marie Deronchêne (m.deronchene@cvdc.be – 0475/34 57 48).

Découvrez aussi en images le témoignage d’acteurs du secteur de la construction ayant fait valider les compétences de leurs employés

Partager