30 % des indépendants complémentaires passent en activité principale

18 novembre 2019 à 17:11 | 68 vues

@Getty

Acerta a analysé les données de 140.000 indépendants complémentaires belges et constate qu’en 2018, près de 30 % d’entre eux ont décidé de passer en activité principale ; c’est le taux le plus élevé de ces 20 dernières années !  

Avant la crise économique de 2008, plus d’un quart des indépendants à titre complémentaire décidaient systématiquement de poursuivre leurs activités à titre principal. La crise a toutefois freiné cet enthousiasme et la part de ceux qui osaient sauter le pas s’était réduite.

Nadine Morren, Directrice Service à la Clientèle chez Acerta, déclare : « Depuis 2012, les indépendants optent à nouveau pour l’activité principale. Ces 5 dernières années, leur part n’a fait que croître pour atteindre 29,8 % en 2018, soit le taux le plus élevé depuis 1999. Pour 2019, nous constatons déjà en octobre que 28,15 % des indépendants à titre complémentaire ont sauté le pas. La tendance se poursuit donc. Aujourd’hui, il s’avère que l’objectif de carrière n’est plus de rester auprès du même employeur ; les travailleurs veulent surtout développer leurs talents. Les personnes sont plus individualistes, elles s’expriment davantage, elles prennent des décisions autonomes et tiennent à leur liberté. Les seuils entre le statut d’indépendant et celui de travailleur ont également diminué et le statut social de l’indépendant a été optimisé, ce qui favorise également ce phénomène. »  

Plus de 40 % des personnes qui ont démarré une activité complémentaire avant 20 ans passent en activité principale. « Ce n’est pas si étonnant : auparavant, une carrière en tant qu’indépendant était principalement une option pour les enfants d’indépendants. À présent, tous les étudiants sont informés qu’ils peuvent envisager cette option. C’est une nouveauté et on en voit les effets », conclut Nadine Morren. 

 

Info : www.acerta.be  

Partager