Bruxelles vous aide à exporter

Par Didier Dekeyser  - 20 novembre 2019 à 13:11 | 159 vues

@Getty

Aventurier solitaire s’abstenir. Pourquoi d’ailleurs se priver des aides multiples que la Région propose ? La seule excuse que vous pourriez avoir est de ne pas les connaître. Des partenaires privés peuvent vous accompagner aussi comme votre banque, votre chambre de commerce ; ou semi-privés comme l’entreprise autonome Credendo. 

 

1. Un bon conseil, un aiguillage, débroussailler le terrain  ? Beci 

« 966 milliards d’euros d’exportations bruxelloises, 60 km entre Bruxelles et la frontière la plus proche, 10.294 filiales d’entreprises bruxelloises à l’étranger » : la page web dédiée de Beci s’ouvre sur quelques chiffres qui vous suggéreront certainement que, pour vous aussi, il est sans doute temps d’y aller ! Venez parler de votre projet, de son ébauche ou de vos intentions d’internationaliser vos activités avec les experts de la Chambre de Commerce de Bruxelles et d’Enterprise Europe Network Brussels. Ils vous conseilleront, vous indiqueront qui aller voir, où trouver du soutien et des contacts. C’est gratuit et c’est certainement le premier pas qui vous en fera faire bien d’autres. 

Beci, avenue Louise 500, 1050 Bruxelles – info@beci.be – Tél. 02 648 50 02 

 

2. Faites-vous accompagner 

La Région Bruxelloise a récemment regroupé géographiquement et stratégiquement ses moyens sous l’appellation hub.brussels, avec la modeste ambition de « Faire de Bruxelles le territoire européen le plus attractif pour entreprendre et développer son activité économique » !  

L’Agence bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise encourage notamment les PME à s’internationaliser. Elle accompagne avec une efficacité reconnue aussi bien le candidat qui fait ses premiers pas que le plus aguerri à la recherche des partenariats internationaux ou à l’assaut de nouveaux marchés. L’agence ne se paie pas de mots et accompagne jusque sur le terrain : sa grande force réside en effet dans ses attachés économiques et commerciaux essaimés aux quatre coins du monde où ils ont développé de longue date des réseaux de contact d’affaire. Ne serait-ce qu’en matière de prospection, leur aide vous fera gagner un temps précieux. Ces attachés peuvent être contactés directement ou rencontrés en face à face, notamment lors des très prisés « Contact days » organisés chaque année à Bruxelles.  

Agence bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise, chaussée de Charleroi 110, 1060 Bruxelles – Tél. 02 422 00 20 

 

3. Faites-vous financer 

Finance.brussels facilite et complète la chaîne de financement des entreprises créatrices de valeur en Région bruxelloise. Comment ? En apportant des solutions concrètes à leurs besoins financiers aux moments-clés de leur existence : création, développement, innovation, internationalisation, transition environnementale, reprise-transmission. Établie en fonction des besoins du marché, l’offre de produits pour les start-ups, scale-ups et PME se résume à cinq instruments financiers qui, au besoin, peuvent être combinés : prise de participation, prêt mezzanine, prêt convertible, cofinancement et garanties. 

Dans cette optique, finance&invest.brussels propose des financements aux PME bruxelloises qui ont une activité exportatrice ou qui souhaitent exporter ou s’implanter à l’étranger, et s’adresse également à des entreprises exportatrices désireuses de s’ancrer dans la capitale.  

En amont d’un éventuel accord de financement décidé en trois mois au plus, le pôle de financement public régional étudiera les informations générales concernant l’entreprise (historique, management, actionnariat, produits et marché, comptes historiques), et parcourra avec attention la description détaillée du projet (plan export ou projet d’implantation à l’étranger) et le plan financier et ce, dans une démarche d’accompagnement et de discussions à l’inverse d’un simple audit.  

Finance.brussels, rue de Stassart 32, 1050 Bruxelles – info@srib.be Tél. 02 548 22 11 

 

4. Faites-vous rembourser 

Superbe coup de pouce offert par la Région, la gamme des aides financières à l’exportation pour les PME et indépendants bruxellois mériterait d’être mieux connue… et plus sollicitée.  Des  subsides pour 8 types de projets sont prévus et, dans certains cas, jusqu’à 75 % des frais peuvent être remboursés (sous certaines conditions, comme être starters notamment). 

1. Réaliser un support informatif (à l’exception d’un site internet) : remboursement de maximum 75 % des frais si vous faites réaliser un outil promotionnel (brochure, catalogue, film, logo, dépliant, traduction) dans une autre langue que le français ou le néerlandais, en vue d’exporter. 

2. Effectuer un voyage de prospection à l’étranger : remboursement de maximum 50 ou 75 % des frais si vous effectuez un voyage de prospection commerciale hors de l’Union européenne, dans un nouveau marché. Si votre PME a moins de 4 ans, vous pouvez bénéficier de cette prime pour prospecter dans n’importe quel pays étranger (y compris au sein de l’UE et quel que soit le marché ciblé). 

3. Exposer lors d’une foire à l’étranger : remboursement de 50 à 75 % des frais. 

4. Inviter des prospects issus de marchés hors de l’UE :  remboursement de maximum 50 % des frais pour les inviter en Région bruxelloise. 

5. Participer à un appel d’offres pour un marché hors de l’UE : remboursement de maximum 50 % des frais. 

6. Louer temporairement un bureau de prospection hors de l’UE (si nouveau marché) : remboursement de 1.500 € par mois. 

7. Se faire conseiller quant au dépôt de marque, à l’enregistrement et à la certification à l’étranger : remboursement de maximum 50 % des frais si vous faites appel à un consultant dans ce cadre. 

8. Recruter dans le cadre d’un projet lié à l’exportation : forfait de 20.000 € pour recruter un travailleur à temps plein en vue de la mise en œuvre d’un projet spécifique lié à l’exportation de ses biens et/ou services. 

 

Aides aux Entreprises, bd du Jardin botanique 20 1035 Bruxelles 02 800 34 30  

 

5. Faites-vous protéger 

Credendo-Export Credit Agency bénéficie de la garantie de l’État belge (dont elle ne reçoit cependant pas de subvention) et ses filiales fonctionnent en tant qu’entités privées sous la surveillance des organismes de contrôle des compagnies d’assurance. Un bon mix public-privé et un savoir-faire centenaire qui a fait de l’agence belge un champion européen (toujours en croissance) dans sa catégorie. Au fil des années, l’agence a développé et éprouvé de multiples solutions pour contrecarrer les risques tout aussi multiples que posent les transactions internationales. 

L’assurance-crédit classique ou globale assure le risque le plus en vue, soit le non-paiement des créances sur les clients nationaux ou étrangers, que ce non-paiement soit dû à leur incapacité ou à leur refus de payer (risque commercial), ou bien encore à des événements survenant à l’étranger (risque politique), voire à une résiliation.  

Mais elle se décline en de nombreuses variantes : crédit fournisseur qui permet d’accorder sereinement des délais de paiement à un acheteur étranger ; assurance pour couvrir l’utilisation, la dégradation ou la perte de matériel lourd à l’étranger en cas d’événements politiques ; assurance contre l’appel arbitraire de garanties contractuelles émises en faveur de l’acheteur étranger (garantie d’adjudication, de restitution d’acompte ou de bonne fin) ; etc.  

Par ailleurs, l’agence propose aussi des solutions très pointues, tels que cautionnement, garanties financières en cas de difficultés à obtenir une nouvelle ligne de crédit, voire du financement direct pour des montants allant jusqu’à 5 millions, etc. De ce fait, elle couvre toute la gamme des risques reconnus auxquels sera inévitablement confronté, un jour ou l’autre, un exportateur. Les solutions offertes sont nombreuses et adaptables à la particularité des demandes. Bref, un partenaire qu’il nous semble indispensable de consulter, d’autant plus si vous êtes TPE ou PME.  

Rue Montoyer 3, 1000 Brussels, Belgium +32 2 788 88 00 – info-eca@credendo.com 

 

Partager