Quartier durable Tivoli GreenCity : la recette d’une réussite !

26 novembre 2019 à 16:11 | 253 vues

[Publireportage] Pourquoi avoir conçu un quartier durable ? C’est quoi un quartier durable ? Comment y arriver ? Autant de questions auxquelles cet article va tenter de répondre.

Le quartier durable Tivoli GreenCity est un projet immobilier mixte, accueillant de l’activité productive[1], des commerces[2], des équipements[3] et du logement[4]. Il se situe à Laeken, à la lisière d’un des quartiers les plus populaires de Bruxelles, le canal et le complexe d’entreposage « TIR ».

 

Pourquoi avoir développé un quartier durable ?

Conscient des enjeux environnementaux et de l’impact des immeubles sur les émissions de gaz à effet de serre[5], il était évident que ce futur quartier devait répondre aux enjeux environnementaux et sociétaux dans un juste équilibre économique, soit les 3 piliers du développement durable.

Ainsi, sur un site de 4,5 ha, ce quartier mixte, tant au niveau des fonctions qu’au niveau des types logements, a été imaginé. Pour répondre à la diversité des besoins d’habiter, le projet accueille du logement moyen acquisitif, du logement social locatif, de l’habitat groupé et du Community Land Trust. Un vaste programme au cœur de la ville !

 

C’est quoi un quartier durable ?

Au niveau européen, l’Accord de Bristol de 2005 a donné le cadre général de référence[6]. C’est un quartier de mixité fonctionnelle développant un esprit de quartier, où les personnes peuvent vivre et travailler, qui répond aux besoins des habitants, et qui est sensible à l’environnement.

La préservation et la protection de l’environnement est la colonne vertébrale du concept. En pratique, cela consiste en des bâtiments à faible consommation énergétique favorisant les énergies renouvelables, une gestion de l’eau efficace et un recyclage des déchets maximisé, l’utilisation des matériaux ou des méthodes de construction à faible empreinte écologique, l’optimalisation des trajets, la mise en valeurs de modes de transport doux, des transports en commun et limitation de la voiture personnelle… et ceci dans une densité urbaine, une mixité sociale et fonctionnelle.

Le quartier durable doit aussi être équitable. Ainsi, les habitations doivent être abordables et favoriser la diversité sociale, ethnique et générationnelle. Mais sans l’implication des habitants, le concept serait une coquille vide. Il est donc important que le quartier soit développé avec la participation des habitants existants et en collaboration avec les futurs utilisateurs.

Le quartier Tivoli GreenCity répond à l’ensemble de ces objectifs !

 

Comment y arriver ?

citydev.brussels est un pouvoir public et travaille donc en suivant les procédures de   marchés publics. Dans le cas présent, le choix s’est porté sur un marché de promotion de travaux pour la partie résidentielle et un marché de service suivi de travaux pour la partie  économique.

L’offre qui répondait au mieux à l’ensemble de nos exigences très ambitieuses caractérisant un quartier durable a été retenue. Un choix qui s’est opéré à partir de deux critères d’égale importance, le critère économique et le critère qualité. Ce dernier comprend la durabilité et la qualité urbanistique et architecturale.

Pour terminer, la place aménagée autour des deux remarquables platanes d’Orient et d’un bel érable est appelée à devenir l’espace central du quartier. À la fois lieu de détente et de communication, parc et place, il exprime à lui seul toute la philosophie qui préside au quartier durable : présence de l’eau, végétation 3D, convivialité, rencontre, diversité des usages, vision sur les jardins intérieurs…

 

 

[1] 5.500 m² d’ateliers de production et 2.800 m² d’incubateur d’entreprises spécialisées dans les technologies environnementales et plus particulièrement en matière d’écoconstruction

[2] 772 m² de commerce de proximité

[3] Le projet accueille deux crèches communales de 62 lits chacun, un équipement pour le service de propreté.

[4] Le projet propose 271 logements conventionnés acquisitifs destinés à la classe moyenne et 126 logements sociaux locatifs

[5] En Région de Bruxelles-Capitale, 60% des émissions directes de CO2 viennent du chauffage des bâtiments et 30% du transport (source IBGE)

[6] Source : http://www.eti-construction.fr/definition-d%E2%80%99un-quartier-durable/

Partager