Brussels Airport fait appel à l’analyse de données pour améliorer l’expérience de ses passagers

9 décembre 2019 à 12:12 | 685 vues

©belgaimage

[Publireportage] Brussels Airport est constamment à la recherche de nouvelles façons d’améliorer l’expérience de ses passagers. L’utilisation des données et la numérisation font désormais partie intégrante de ce processus. C’est ainsi qu’a été développé l’Airport Operations Plan (AOP), qui permet de fluidifier les différents processus au sein de Brussels Airport.

L’Airport Operations Plan (AOP) est un concept qui a été défini par SESAR Joint Undertaking, un groupe de travail de la Commission européenne qui est en charge de l’optimisation de l’espace aérien européen. Afin de soutenir les aéroports et les contrôleurs aériens dans la mise en œuvre d’initiatives visant à améliorer la navigation aérienne européenne, des subsides sont accordés. Dans ce cadre, en 2017, Brussels Airport Company s’est associée à 11 autres aéroports et 2 contrôleurs aériens pour développer de manière harmonisée un Airport Operations Plan dans chaque aéroport. Le projet de l’AOP a ainsi démarré à Brussels Airport au sein de son centre opérationnel (Airport Operations Center).

L’Airport Operations Plan de Brussels Airport a pour objectif de fluidifier le plus possible l’ensemble des processus au sein de l’aéroport, de l’enregistrement à l’embarquement. En optimisant les flux Passagers (screening, immigration…), Bagages (transfert, attribution des carrousels…), Avions (capacité, utilisation des pistes…) et Accessibilité (parkings, routes d’accès…), et en les faisant concorder, le voyage vers l’aéroport et les différentes étapes au sein de celui-ci se dérouleront de manière bien plus fluide pour les passagers.

Grâce aux technologies innovantes combinant toutes les données collectées par le passé et celles en temps réel, Brussels Airport peut anticiper des situations futures potentiellement gênantes pour ses passagers, ce qui aboutit à une expérience plus agréable pour ces derniers dans un environnement sûr et sécurisé. Par exemple, au lieu de pouvoir intervenir au moment où il y a de longues files d’attente lors du contrôle des passagers ou du contrôle des passeports, il est désormais possible de prédire à l’avance cette situation et donc de l’éviter, notamment en planifiant du personnel supplémentaire. Des données plus précises avec Eurocontrol et d’autres aéroports européens seront partagées, en optimisant l’utilisation de l’espace aérien européen.

« Avec l’Airport Operations Plan, tout le trajet du passager depuis son voyage vers l’aéroport jusqu’à son embarquement dans l’avion se déroulera de manière plus fluide, grâce à l’utilisation de très nombreuses données collectées et analysées en temps réel. L’AOP nous permet d’anticiper d’éventuelles situations difficiles et d’y remédier rapidement pour minimiser l’impact sur les passagers », explique Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport Company. « Brussels Airport joue un rôle de leader dans ce projet européen et est devenu une référence internationale en la matière. »

En 2019, différentes méthodes de planification ont été développées pour lesquelles Brussels Airport a eu recours à des techniques avancées comme l’intelligence artificielle, la science des données ou l’apprentissage automatique. Mais l’étape la plus visible de ce projet a été le lancement de la matrice de transfert dans un outil totalement nouveau, qui permet de suivre les passagers en transfert entre deux vols. Grâce à cet outil, Brussels Airport a une image claire de leur temps de marche et de leurs temps d’attente, une prédiction rare, afin de pouvoir calculer s’ils pourront effectuer leur prochain vol. Si tel n’est pas le cas, des ajustements peuvent être opérés afin que les passagers atteignent toujours l’avion à temps. Une nouvelle étape pour le centre opérationnel de Brussels Airport dans son voyage à l’ère numérique.

Il y a quelques mois, à l’occasion du World ATM Congress à Madrid, Brussels Airport a reçu, en tant que leader du projet et au nom des autres participants à cette initiative, un Single European Sky (SES) Award dans la catégorie Corporation pour ce projet iAOP (initial Airport Operations Plan). Avec l’APOC et l’AOP, Brussels Airport est très avancé et accueille régulièrement d’autres aéroports pour montrer son modèle de collaboration dans l’APOC et pour expliquer l’AOP. Beaucoup d’aéroports viennent apprendre de l’expérience de Brussels Airport, y compris des aéroports beaucoup plus grands.

Durant les prochains mois, de nombreux autres modules et méthodes de planification seront ajoutés, ce qui permettra de mieux piloter tous les processus aéroportuaires. L’objectif est d’avoir un AOP complet d’ici la fin de 2020 et donc de respecter un engagement européen.

https://www.brusselsairport.be/en/b2b/airport-operations-plan

 

Partager