Employeur : le CV vidéo est-il la lettre de motivation 3.0 ?

Par Amélie Alleman ( Betuned) - 26 décembre 2019 à 14:12 | 714 vues

©GettyImages

[Coproduction] L’employeur peut-il envisager une évolution dans la traditionnelle lettre de motivation ? Le CV vidéo est-il devenu la nouvelle façon de se présenter et postuler un emploi ? Les nouveaux médias et la vidéo changent-ils la manière de découvrir les postulants ?

Je le pense… mais avec prudence ! Voici pourquoi.

Un recruteur passe en moyenne 11 secondes sur un CV. Il se fait rapidement une image mentale du candidat et voit si, oui ou non, il semble correspondre au candidat recherché.

Vous le constatez tous les jours : les sociétés recrutent de plus en plus sur la base des softs skills et de la personnalité du candidat, en plus des compétences techniques demandées, du diplôme et du savoir-faire. Il est question d’adaptabilité, de compétences en management, de savoir-être, de bonne communication ou encore d’aisance relationnelle… Des soft skills très demandés.

Comment détecter ces compétences « soft » sans une interview vidéo, via Skype ou en face à face ?  D’autant plus que la multiplication des changements de carrière, des profils dits atypiques et des reconversions en quête de sens ou de valeur complique la donne. Comment laisser un candidat expliquer ses choix, son changement d’orientation et la pertinence de ses compétences si le fil rouge n’apparaît pas dans le CV ?

Le CV vidéo représente, selon moi, l’apport des nouvelles technologies et des médias au marché de l’emploi qui évolue. Qui n’a pas de smartphone avec une caméra ou accès à un pc avec une webcam ?

 

À utiliser avec circonspection

 

Considérons le CV vidéo comme un complément du CV. La vidéo donne du contexte et révèle la personnalité, mais sans remplacer le CV traditionnel.

Il donne une touche humaine et du sens à une candidature. Certains profils et métiers à forte aisance relationnelle y auront recours. Mais ne discriminons pas pour autant les profils plus introvertis ou stressés face à une caméra. Relativisons cette utilisation en n’imposant rien, sauf peut-être aux profils nécessitant des soft skills plus développés, par exemple en communication, nouveaux médias, vente…

Pour conclure, je pense que le CV vidéo peut devenir la nouvelle lettre de motivation 3.0 pour certains types de profils. Mais il a encore du chemin à parcourir avant de devenir la norme.

Le CV vidéo utilise les nouveaux médias tout en remettant l’humain au centre du recrutement ! Un paradoxe intéressant pour une société qui cherche des talents dotés de compétences soft très développées, dans un marché souvent saturé.

 

Amélie Alleman

Fondatrice de Betuned

 

Newsletter HR & Social

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter HR & Social de Beci (gratuit)

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

 

Partager