Quatre applications pour la mobilité pour marcher, pédaler, conduire et se garer

Par Peter Van Dyck  - 7 janvier 2020 à 16:01 | 893 vues

© GettyImages

Marcher, pédaler, conduire, se garer : nous utilisons de plus en plus de moyens de transport dans la ville avec des applications qui nous aident à naviguer dans un trafic chargé. Faites le point avec quatre applications pratiques.

Billy Bike

Il est vrai que l’infrastructure cyclable à Bruxelles laisse encore à désirer. Il faut pourtant bien admettre que le vélo (électrique) est aujourd’hui – de loin – le moyen de transport le plus rapide pour les déplacements à l’intérieur de la ville. Billy Bike est le pionnier du vélo électrique partagé à Bruxelles. Le parc compte actuellement 600 vélos Billy, très reconnaissables à leur cadre noir et à leurs jantes bleues.

Ces vélos peuvent être pris et déposés n’importe où dans un périmètre donné. Les gros pneus sont bien adaptés aux mauvais pavés et aux rails de tram. Contrairement aux vélos urbains de Villo, dont l’appli suscite parfois des critiques, Billy Bike réagit très promptement. L’organisation améliore son offre presque en continu en tenant compte du feed-back des utilisateurs. Les nouveaux modèles lancés en septembre 2019 sont par exemple plus petits, plus légers et plus faciles à manœuvrer.

 

Poppy

Cette marque est venue remplacer Zipcar au printemps 2019. Poppy gère une centaine de véhicules écologiques à Bruxelles (la VW Golf électrique et l’Audi A3 au gaz naturel). L’entreprise dispose aussi d’un parc de véhicules à Anvers. Il vous est donc possible de prendre une voiture Poppy à Bruxelles et de la déposer à Anvers – et vice versa. Par ailleurs, l’aéroport de Zaventem fait partie de la zone Bruxelles de Poppy, ce qui est bien pratique.

L’inscription est gratuite. Vous payez à la minute : 0,33 euro lorsque vous roulez et 0,10 euro lorsque le véhicule est stationné et que vous souhaitez garder la réservation. Tout est compris dans ce prix. Vous ne devez donc pas payer de stationnement. La particularité du système de voitures partagées Poppy est qu’il offre aussi des scooters et des trottinettes électriques, un choix stratégique souvent judicieux face à la congestion du trafic dans et autour de la ville.

 

BiPaSS

19 communes bruxelloises avec chacune son propre règlement de stationnement et des modalités de paiement différentes, c’est pour le moins agaçant ! L’agence de stationnement parking.brussels tente d’y remédier avec l’appli BiPaSS (Brussels Initiative for Parking Solutions). Cette plate-forme est déjà opérationnelle à Bruxelles-Ville, Ixelles, Anderlecht, Molenbeek, Jette et Evere. D’autres communes devraient suivre. BiPaSS propose une solution de stationnement simple et accessible aux consommateurs.

L’appli indique où se trouve le parking public le plus proche. La fonction GPS vous permet de vérifier rapidement dans quelle zone vous vous trouvez et quelles sont les règles et tarifs qui s’y appliquent. Vous activez l’appli lorsque vous vous parquez et vous la désactivez au moment de repartir. Vous payez automatiquement à la minute : c’est aussi simple que cela.

 

Skipr

Voilà un exemple de MaaS (Mobility as a Service). Vous retrouvez au sein d’une seule et même appli les services d’entre autres Poppy, De Lijn, la SNCB, la Stib et les systèmes de partage de vélos et de trottinettes (Villo, Scooty …). Skipr est la première MaaS d’Europe à intégrer le service de taxis Uber dans son offre.

Cette appli de mobilité flexible de Lab Box (une start-up créée au sein de D’Ieteren Auto) permet de planifier, réserver et payer plusieurs modes de transport en une seule opération. L’appli est particulièrement claire : elle explique en un tour de main avec quelle compagnie de transport vous arriverez à destination, quelle sera la durée du trajet et quel en sera le prix. Vous pouvez par ailleurs vérifier les émissions de CO2 du moyen de transport choisi.

Partager