Les voitures électriques sont rentabilisées après 5 ans

13 janvier 2020 à 13:01 | 526 vues

© Getty Images

De plus en plus de Belges envisagent de rouler à l’électrique. C’est ce qui ressort d’une étude indépendante menée par Mobly, une start-up visant à faciliter la mobilité. L’acquisition d’un véhicule électrique demeure cependant trop rare ; sur un parc automobile belge de près de 6 millions de voitures, seuls quelque 11.000 véhicules électriques roulent sur nos routes (0,18 %) et ce sont principalement des voitures de société. Le prix d’achat légèrement supérieur reste un problème, même si l’option électrique s’avère souvent la moins chère au bout du compte.

L’assureur mobilité Mobly propose un module gratuit et pratique permettant de calculer le prix de revient total d’une voiture électrique, sur la base de sa durée de vie, et de le comparer avec celui d’un véhicule à carburant fossile.

Les premiers résultats mettent en évidence la rentabilité de l’électrique à partir de 5 ans. Ces calculs tiennent compte des faibles coûts de consommation (carburant et entretien), mais aussi des avantages fiscaux et d’une valeur de revente plus élevée ; éléments souvent mal considérés.

« Avec ce module de calcul, Mobly veut informer les conducteurs et les motiver à passer à l’électrique. Notre parc automobile doit être plus vert et le temps presse », explique Gerrit Nollet, CEO de Mobly. À partir de 2030, il ne sera plus permis d’entrer dans Bruxelles avec un véhicule diesel et dès 2035, ce sont même toutes les voitures roulant à l’essence ou au GPL qui seront interdites. 17 autres villes envisagent également la création d’une zone de basses émissions, ce qui aura bientôt un effet sur la valeur résiduelle des voitures à carburants traditionnels.

Avec son module de calcul gratuit, Mobly veut encourager le choix de la mobilité intelligente et durable.

Info: http://www.mobly.be

Partager