Que peut vous apporter le coaching ?

14 février 2020 à 14:02 | 548 vues

(c) Getty

[Coproduction] Quelle image, exacte ou fausse, quelle opinion, justifiée ou erronée, nous faisons-nous aujourd’hui du coaching ? À quel résultat peut aboutir un trajet de coaching ? Autant d’interrogations qui méritent éclaircissements.

 

C’est dans l’étymologie du mot « coach » que l’on trouve la philosophie du coaching :  le terme « coach » est anglais mais il est tiré du mot français « coche », lequel provient du hongrois « kocsis ». En français, selon le Petit Robert, un « coche » est une grande voiture tirée par des chevaux, qui servait au transport des voyageurs. En anglais, « coach » a diverses résonnances : stage coach (diligence), mail coach (fourgon postal), railway coach (wagon).

Le conducteur de la diligence, c’est le cocher ou « coachman ». Le cocher est celui qui conduit des voyageurs d’un point à un autre. Notons que le cocher ne choisit ni ses voyageurs, ni la destination de ces derniers. Son intervention consiste uniquement à aider les voyageurs qui le désirent à atteindre la destination qu’ils se sont fixée. Ainsi, le terme « coach » est associé à la notion de direction, de sens, d’accompagnement d’un point à un autre.

Dans son acception moderne, le « coach » est celui qui guide une personne pour l’aider à développer son potentiel en la rendant autonome pour faciliter le changement. Le « coaching », c’est le métier de l’accompagnement personnalisé entre le client (le coaché) et son coach. Il permet au coaché, par la construction des échanges, de trouver SA solution durable, à savoir la plus adaptée à ses capacités, ses talents, en lien avec ses valeurs et croyances, et surtout en phase avec sa situation et ses enjeux. C’est le coaché, guidé pas son coach, qui fixe l’objectif qu’il veut atteindre. Cette fixation d’objectif, c’est l’étape primordiale pour la suite de l’accompagnement.

 

Le coaching, un processus de co-création

Comment cet accompagnement se passe-t-il ? Par un processus de co-créativité, co-responsabilité entre le coach et le coaché.

Le coach est responsable du processus, du fil rouge du trajet de coaching et de chaque séance. Le coaché est responsable du contenu, des ingrédients qu’il va fournir lors des entretiens ; c’est l’expert de sa situation au moment de l’entretien.

C’est un questionnement très puissant et précis qui servira de levier pour mettre le coaché en action, en réflexion, et ainsi le connecter ou reconnecter à ses talents, capacités, compétences ou encore ressources.

Les questions permettent au coaché d’explorer, de découvrir ses valeurs, convictions portantes et/ou limitantes qui seront autant d’ingrédients que le coaché pourra utiliser pour envisager de nouvelles perspectives afin d’atteindre son objectif.

Le coaching se déroule dans une atmosphère, de confiance, de bienveillance et d’empathie. Il n’y a pas de jugement car la neutralité du coach est de mise.

Pour conclure, le coaching vous accompagne de manière appropriée dans une recherche d’amélioration, d’engagement adaptés à votre personnalité et votre situation. Il vous aide à vivre votre vie de manière plus consciente en apprenant à vous connaître.

Et même si vous vous sentez très bien dans votre peau, que vous êtes plutôt satisfait de votre vie, votre travail, votre entreprise, peut-être cela pourrait-il aller encore beaucoup mieux ? Le coaching vous accompagner.

 

Témoignage : « J’ai réussi à me fixer de nouveaux défis »

Voici le témoignage d’un coaché qui a suivi 5 séances de coaching durant son parcours reStart au sein de Beci : « Après une première faillite, on est toujours perdu et découragé, ce qui a été mon cas. Grâce au coaching, j’ai pu accepter ma faillite, trouver le cadeau qu’elle cachait et réussi à me fixer de nouveaux défis. Cela n’a pas été facile, car on a toujours tendance à fuir les réalités, du coup on s’éloigne de nos capacités. Alors qu’en étant coaché, on arrive à s’ouvrir, et je peux avouer que souvent cela fait très mal de développer certains aspects, quoiqu’à la fin, ça fait un bien fou. Je n’ai plus peur d’ouvrir mes courriers, de la visite d’un huissier, ni d’aller au tribunal me défendre seul sans avocat. Non, je n’ai plus peur car j’ai rencontré une douce personne, disponible, patiente, attentionnée, accessible… Et j’ai les outils nécessaires pour faire face à tout ce qui pourrait me mettre à mal. Merci. »

 

 

Pour aller plus loin :

Martine Lefebvre

martine@axonconsultancy.be

+ 32 474 89 14 75

Coach : quelle formation ?

Plusieurs écoles en Belgique, dont l’ICF – International Coach Federation, délivrent une formation validée et certifiée, étalée sur plusieurs années. Un coach certifié s’engage à respecter le code éthique de conduite, un gage de sérieux pour le coaché et l’entreprise.

Des formations spécifiques viennent renforcer la compétence du coach, lui permettant d’acquérir une expertise pointue dans des domaines complexes tels que stress et burn-out, de plus en plus présents dans notre société ; un coaching adapté stress et/ou burn-out fait partie intégrante de la prise en charge de la personne. Pour preuve, de nombreuses études ont été et sont mises en place par la Ministère de la Santé.

Partager