Neutralité carbone : un choc pétrolier sur 30 ans pour la BNB

Par Vincent Delannoy  - 17 février 2020 à 12:02 | 543 vues

©GettyImages

Fait remarquable, le dernier rapport annuel de la Banque Nationale de Belgique comporte un chapitre intitulé « Vers une économie neutre pour le climat ». Le green deal européen, très ambitieux, nécessitera en effet des adaptations majeures, y lit-on en substance.

Du point de vue économique, la transition visée peut s’apparenter à un « choc pétrolier très important », selon les termes de Pierre Wunsch, gouverneur de la BNB.

Ce dernier, à l’occasion de la présentation du rapport, donne l’exemple de l’isolation de l’ensemble du parc immobilier belge d’ici 2050. Coût de l’opération : 200 milliards d’euros. Se pose donc la question du financement.

La BNB souligne le rôle de pilotage à jouer par les pouvoirs publics dans un contexte technologique incertain, via un cadre réglementaire stable et prévisible et une approche cohérente.

À ce titre, la question de savoir qui paie n’est pas résolue et constitue donc un facteur d’instabilité. Pierre Wunsch de préciser : « Tant qu’on n’a pas une assurance sur le prix du CO2, sur une taxe ou sur les réglementations, on n’aura pas une vraie solution aux problèmes de la transition. Or, il n’y a aujourd’hui pas de consensus sur une taxe sur le CO2»

Lisez l’ensemble du document, en cliquant ce lien.

 

Newsletter Green

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter Green de Beci (gratuit)

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager