David Orgaz D’Hollander, nouveau CEO de Schneider Electric Belgique

11 mars 2020 à 09:03 | 914 vues

David Orgaz

Schneider Electric Belgique a récemment accueilli David Orgaz D’Hollander dans ses nouvelles fonctions de CEO. Il succède à Jean-Paul Brees, qui a dirigé l’entreprise pendant 16 ans.

« En tant que dirigeant, je consacrerai les premiers mois à ce qui, à mes yeux, est le plus important pour bâtir une entreprise forte : mes équipes ! Ce travail accompli me libèrera de toute contrainte pour focaliser mon attention sur nos partenaires et clients, les communautés de startups et d’innovation ainsi que sur le monde académique… », annonce M. Orgaz D’Hollander.

David Orgaz D’Hollander n’est pas un inconnu au sein du groupe puisqu’il y est actif depuis plus de 12 ans en Asie (Chine et Singapour). Avant cela, il a occupé des fonctions de management chez Siemens Belgique. Diplômé en électronique de l’Université de Gand et doté d’un MBA de l’INSEAD (France), il a très vite gravi de nombreux échelons en termes de responsabilités commerciales et de recherche de solutions pour de nombreux secteurs industriels.

À l’ère de la transformation digitale et de la gestion énergétique intelligente, il est capital de maintenir la position de Schneider Electric dans le tissu industriel belge et européen. La distribution électrique et l’automatisation sont une signature qui positionne l’entreprise comme leader mondial. Les enjeux climatiques et sociétaux placent les solutions de Schneider Electric comme les références pour accompagner les entreprises dans les changements qu’elles connaissent. David Orgaz D’Hollander veut participer pleinement à ces défis et donner à Schneider Electric Belgique toutes ses chances de réussite dans un marché concurrentiel.

« Aujourd’hui, avec les objets connectés, l’exposition à internet, et donc aux risques, grandit pour toutes les entreprises. Nous avons constaté qu’il y avait urgence en la matière. Schneider Electric Belgique, en collaboration avec notre Global Cybersecurity Practice lancera des services ‘cybersecurity’ en Belgique le plus tôt possible », conclut-il.

Info: www.se.com/be 

Partager