Recrutement : 5 conseils pour trouver le meilleur candidat possible

12 mars 2020 à 09:03 | 168 vues

©GettyImages

[Coproduction] Obtenir la garantie à 100% de ne pas se tromper sur un recrutement est quasi impossible. Pourtant, en suivant quelques conseils simples, il est possible de réduire au maximum le risque d’erreur.

Une procédure de recrutement est un investissement, un pari sur l’avenir pour le renforcement ou le développement de votre entreprise. Et comme tous les investissements, il vaut mieux ne pas se tromper. Facile à dire sauf que la dimension humaine du recrutement complique singulièrement la donne. Voici nos conseils pour sélectionner le meilleur candidat.

1. L’analyse du CV

C’est évidemment la base. Un CV en dit long sur un candidat sans parfois en avoir conscience. Parfois submergé par les candidatures, on a parfois tendance à passer un peu rapidement sur les CV alors qu’une analyse fine permet de découvrir des détails utiles. Tout commence par la taille et la structure du CV, ni trop court, ni trop long mais surtout bien organisé avec les éléments les plus importants qui doivent sauter aux yeux. Un CV bourré de fautes d’orthographe ou de grammaire est un indicateur que le candidat risque de ne pas convenir également.

2. Les points à surveiller en entretien

Un candidat bien préparé pour un entretien d’embauche est un candidat qui en veut. Pour autant, cela ne doit évidemment pas être le seul critère puisqu’il ne faut pas perdre de vue qu’un recrutement est en quelque sorte une procédure de séduction. Préparez bien vos entretiens d’embauche et soyez donc attentifs à divers signaux comme la tenue du candidat, son langage non verbal (posture, regard, utilisation des mains …). Questionnez le candidat sur son ou ses précédents employeurs. Un candidat qui critique sans vergogne ses précédents responsables en fera sans doute de même au sein de votre entreprise. Donc méfiance.

3. Les questions pièges

A la fin de l’entretien, prévoyez un moment pour laisser la possibilité au candidat de poser ses questions. S’il n’en pose pas, c’est mauvais signe, cela a tendance à indiquer un candidat peu intéressé par le poste et l’entreprise. S’il en pose, soyez vigilant. Si ses centres d’intérêt sont uniquement, les horaires de travail, les congés ou les avantages sociaux mais qu’au final son futur job l’intéresse assez peu, c’est un signe révélateur.

4. Le candidat parfait n’existe pas

En tant que recruteur ou employeur, vous êtes à la recherche du candidat parfait. Or, le candidat idéal à 100% n’existe pas, il faut se faire une raison. Les candidats répondent à une offre d’emploi que vous avez rédigée sur mesure pour le candidat idéal. Acceptez donc de ne pas trouver la perle rare qui répond à 100% de vos critères mais fixez-vous une liste d’objectifs indispensables à atteindre par le candidat. En cochant ces cases lors de l’entretien, vous faciliterez votre sélection.

5. Travailler votre onboarding

L’onboarding, c’est le processus qui consiste à accueillir les futurs employés lors de leurs premiers jours de travail. L’onboarding est primordial aujourd’hui pour garder les meilleurs éléments. Selon une étude de Deloitte, on sait que 20 % des employés songent déjà à quitter leur employeur après le premier jour si un onboarding n’a pas été satisfaisant.

Besoin d’aide pour votre recrutement ? Les consultants Select Actiris sont à votre disposition pour vous apporter tous les conseils et toute l’aide nécessaire pour mettre la main sur vos futurs employés sans vous tromper.

 

Newsletter HR & Social

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter HR & Social de Beci (gratuit)

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager