« Il faut préparer le déconfinement dès maintenant »

16 avril 2020 à 16:04 | 809 vues

©GettyImages

Le Conseil national de sécurité s’est réuni aujourd’hui pour discuter du déconfinement et des mesures visant à endiguer la propagation du coronavirus. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) comprend que les mesures actuelles doivent être prolongées de deux semaines supplémentaires afin d’éviter autant que possible de nouvelles contaminations.

Il reste important que nous continuions tous à suivre rigoureusement les règles afin qu’un assouplissement des mesures et une normalisation des activités économiques puissent intervenir rapidement. S’agissant de ce dernier point, il est dès lors extrêmement important que les entreprises et les secteurs commencent à se préparer dès à présent.

Le Conseil national de sécurité a décidé de prolonger de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au début du mois de mai, les mesures strictes actuelles visant à lutter contre la propagation du coronavirus. Cette décision est nécessaire pour préserver notre santé publique. Nous devons par ailleurs continuer à veiller à ce que les activités économiques puissent se poursuivre au maximum via le télétravail là où c’est possible et, lorsque ce n’est pas possible, en prenant les mesures nécessaires en matière d’hygiène et de distanciation sociale.

Maintenant que la clarté a été faite concernant la prolongation des mesures sanitaires après le 19 avril, la FEB demande également que le Groupe d’experts en charge de l’exit strategy (GEES) présente rapidement une stratégie de déconfinement claire. Il faudrait que les entreprises qui sont en train de préparer leur planning pour les prochaines semaines sachent à quoi s’en tenir dès le début de la semaine prochaine. La FEB et ses secteurs sont prêts à apporter leur pleine collaboration dans ce cadre. À ce sujet, Pieter Timmermans, CEO de la FEB, a souligné, dans une opinion publiée sur le site web de la FEB, l’importance de combiner santé et économie dans l’intérêt de notre société.

« Le Conseil de sécurité a pris les bonnes décisions : maintenir les mesures moyennant quelques assouplissements ciblés et contrôlés. Nous sommes arrivés à un point où la santé et l’économie ne doivent plus être opposées, mais bien combinées. Nous devons redémarrer progressivement notre économie sans perdre de vue le risque sanitaire pour la population et le risque de résurgence de la pandémie. Les entreprises doivent se préparer à cette nouvelle situation dans les semaines qui viennent. Et la décision du Conseil national de sécurité ouvre cette perspective », déclare Pieter Timmermans.

Pour plus d’infos sur les mesures recommandées par Beci pour réduire l’impact économique, consultez notre article dédié.

 

[Source :FEB]

Partager