Impact économique : Beci défend 48 recommandations

16 avril 2020 à 15:04 | 714 vues

©Belga

Dès les signes avant-coureurs de la pandémie dans notre pays, Beci prenait l’initiative de consulter les entreprises et les secteurs à Bruxelles sur les difficultés concrètes qu’elles rencontraient et prévoyaient. Cette veille lui a permis, dès le mois de mars, d’informer le gouvernement bruxellois de l’impact économique et de préconiser une série de mesures à prendre en soutien de notre tissu socio-économique.

En tant qu’organisation patronale de référence à Bruxelles, Beci participe aux travaux de l’Economic Risk Management Group (ERMG) sous la direction du gouverneur de la Banque nationale Pierre Wunsch. En sa qualité d’organisation patronale, Beci relaie les préoccupations des entreprises et des secteurs au sein du Conseil Economique et Social et de la Task Force impacts économiques qui se réunit chaque semaine.

Mesures préconisées pour réduire l’impact économique

Beci, dès le départ, a préconisé la mise en œuvre de mesures de soutien rapides pour pallier aux difficultés de trésorerie. En insistant sur le besoin de mesures rapides. Ainsi, ce jeudi 6.500 entreprises et indépendants touchent d’ores et déjà la prime de 4.000 euros. Comme demandé par Beci, la Région a mis en place des mécanismes. De cette façon, cela permet exempter les activités économiques sur une partie de l’année 2020 des taxes communales pesant sur leurs activités. Le secteur des titres-services demande une attention toute particulière.

Certes la suspension de paiement de la city tax par la Région bruxelloise pour le premier semestre 2020 va dans le bon sens. Cependant, elle ne sera pas suffisante pour éviter un débâcle dans le secteur hôtelier. C’est pourquoi Beci soutient la demande du BHA afin que les montants de la city tax payés en 2019 soient rétrocédés. A défaut, Beci propose une suppression de la city tax en 2020 et en 2021.

Dès le début, Beci a demandé de s’attaquer au manque de masques, pour des raisons à la fois sanitaires et économiques. Ainsi, début mars, certains chantiers se trouvaient à l’arrêt par manque de masques buccaux. Parmi les recommandations de Beci, l’on retrouve, entre autres, des mesures visant à éviter les amendes pour retard d’exécution et la suspension des délais d’exécution des marchés publics. Mais aussi le report provisoire de l’ensemble des procédures administratives, des reports du délai de réponse aux appels d’offres publics, une suspension temporaire du prélèvement de la taxe kilométrique pour ne pas mettre en difficultés les entreprises du secteur du transport.

Pour préserver notre capacité de reprise et d’innovation, les besoins de financement des start-ups doivent être rencontrés à travers un système de prêts adapté.

Recommandations au niveau fédéral

Au niveau fédéral, les recommandations, entre autres, de report de délai concernant la TVA et le précompte professionnel ont été entendues. Le travail et le travail supplémentaire doivent être suffisamment incités et récompensés par rapport à une situation d’inactivité.

La situation évolue de jour en jour, la réponse économique et politique également. N’hésitez pas à nous contacter au numéro suivant : 02 533 40 90. Nous restons à votre écoute.

 

Jan De Brabanter

Secrétaire Général Beci

 

Olivier Willocx

Administrateur Délégué

 

Partager