Relancer l’économie à Etterbeek

Par  - 22 avril 2020 à 15:04 | 750 vues

Aziz Es (D.R.)

Relancer l’économie à Etterbeek : interview de l’échevin Aziz Es

Petite par la taille, mais centrale par sa position, Etterbeek vit enclavée entre ses grandes voisines, Bruxelles, Ixelles, Schaerbeek, les deux Woluwe et Auderghem. C’est l’une des communes les plus densément peuplées de la Région bruxelloise (plus de 15.000 habitants), ce qui va de pair avec une forte concentration de commerces : on en compte un millier sur un territoire de 3,15 km² à peine, où l’on distingue plusieurs noyaux, dont ceux de la Place Jourdan, de La Chasse, du quartier Thieffry ou du quartier Mérode. Un tissu commercial de proximité, varié et bien vivant, du moins avant la crise sanitaire.

Voici quelques mois, Etterbeek avait décidé une prime au lancement ou à la transformation d’un commerce, avec une enveloppe totale de 150.000 euros. « Au mois de mars, nous y avons ajouté 150.000 euros supplémentaires pour aider les commerces mis en difficulté par la crise », nous explique Aziz Es (MR), échevin en charge des PME et des classes moyennes. Une aide qui vient s’ajouter à la prime régionale.

Comme ailleurs, la suspension des taxes communales sur les commerces contraints à la fermeture, pour cause de confinement, est également à l’ordre du jour. « Mais nous attendons une concertation régionale, avec le cabinet de Mme Trachte et les 18 autres communes bruxelloises, pour prendre des mesures cohérentes », poursuit l’échevin, qui insiste sur l’effort déjà consenti.

À plus long terme, Aziz Es n’aborde pas encore les éventuelles mesures de relance qui pourraient suivre le déconfinement : « Pour l’instant, nous avons du mal à nous organiser au sein des services communaux : tout le monde travaille à distance. Il sera beaucoup plus simple d’envisager la relance quand nous pourrons à nouveau nous réunir. »

Partager