Il est temps de reprendre contact avec vos clients et fournisseurs 

Par Michèle Lahaye  - 7 mai 2020 à 09:05 | 594 vues

©GettyImages

Tout en restant prudents pour la santé de tous, il est temps de briser, au moins à distance, le cercle vicieux. Car l’arrêt de création de valeur a entrainé à son tour l’arrêt de la circulation d’argent. Par où commencer ? Le plus simplement et concrètement possible, pour construire un après coronavirus dans de bonne conditions

 

Clients et fournisseurs, même combat

Le moment est venu de les recontacter un par un. Prendre de leurs nouvelles, tant au niveau santé que perspectives peut sembler naturel.

Demander à nos clients comment les aider peut aussi être riche d’enseignement. Ils peuvent exprimer des besoins nouveaux, et nous amener à repenser notre offre. Nous apprendre aussi s’ils sont en état (financier et organisationnel) de reprendre leurs commandes, à quel délai et pour quel volume.

Si l’on était le nez dans le guidon sans avoir le temps d’entretenir avec ses clients un contact individualisé, l’heure est au dialogue, au suivi et à la personnalisation.

Chouchouter ceux qui nous font vivre n’est pas vain, c’est au contraire la meilleure façon de s’assurer des clients satisfaits, compris et donc durables.

C’est aussi le moment de se rappeler à eux pour se faire payer les factures en souffrance, et de payer ses fournisseurs. Même si certains se sentent en grosses difficultés, il reste pas mal de monde à même de reprendre sa place dans la chaine économique.

Rompre le cercle vicieux du « je ne suis pas payé donc je ne paie pas », c’est se jeter à l’eau pour que l’argent circule à nouveau.

Fort des informations reçues de chaque client et fournisseur, chacun aura aussi une meilleure idée de ses carnets de commande.

Trois questions à se poser

  • Une nouvelle vie est-elle possible pour vos anciens stocks ?
  • N’est-il pas temps de renégocier vos conditions avec vos fournisseurs et clients ?
  • Comment minimiser le risque ?

Redémarrer petit et voir comment réagit votre marché est une façon prudente d’aborder les choses.

Et si la crise du COVID-19 nous apportait l’espoir de repenser nos modes de fonctionnement ?

 

 

Partager