2 millions d’aides pour les entrepreneurs des coopératives d’emploi

29 mai 2020 à 13:05 | 426 vues

Sur proposition de la Secrétaire d’Etat à la Transition économique, Barbara Trachte, le Gouvernement bruxellois a décidé d’adopter, en première lecture, un arrêté visant à octroyer une mission déléguée à finance.brussels en vue que cette dernière octroie des prêts à taux réduit aux coopératives d’emplois actives en Région de Bruxelles-Capitale. Cela permettra à ces coopératives d’octroyer, à leur tour, des prêts à leurs membres entrepreneurs. Le budget alloué à cette mesure est de 2 millions d’euros.

L’objectif de cette mission est de soutenir, dans le contexte de crise du COVID-19, les entrepreneurs qui ont fait le choix d’exercer leur activité au sein d’une coopérative d’emploi, dès lors que ce choix a pour conséquence de les exclure des primes unique (4000 euros) et compensatoire (2000 euros) adoptées par le Gouvernement bruxellois. En effet, ces primes nécessitent de disposer d’un numéro d’entreprise propre alors que les entrepreneurs d’une coopérative d’emploi utilisent tous le numéro d’entreprise unique de la coopérative.

Les coopératives d’emploi bruxelloises sont les suivantes : SMartCoop, ISIS-DiES, BRUCOOP, SATICOOP et RCoop. Ces coopératives d’emploi sont des structures innovantes, à finalité sociale, qui permettent d’entreprendre avec un filet de sécurité et une mutualisation des charges.

Concrètement, les prêts peuvent être octroyés à des entrepreneurs de la coopérative concernée qui présentent un lien de rattachement territorial avec la Région de Bruxelles-Capitale. Ces prêts s’élèvent à maximum 25.000 euros. Ils sont octroyés moyennant un taux d’intérêt maximal de 1% et pour une période maximale de cinq ans.

L’entrepreneur devra introduire sa demande de prêt directement auprès de la coopérative dont il est membre.  Le dispositif sera en place très prochainement, à partir de la mi-juin.

« Cette mesure vient compléter l’ensemble du dispositif d’aides aux entreprises et indépendants bruxellois touchés par la crise du COVID-19. Vu l’impossibilité des membres entrepreneurs des coopératives d’emploi de pouvoir bénéficier des primes régionales, il était nécessaire de leur accorder une aide pour leur permettre de passer le cap de la crise. Grâce à ces prêts à taux réduits, le Gouvernement entend soutenir ceux qui ont fait le choix d’un modèle solidaire et démocratique », explique Barbara Trachte, Secrétaire d’Etat à la Transition économique.

Newsletter Générale - Article

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Partager