Back-to-business : conseils pour reprendre votre recrutement

9 juin 2020 à 17:06 | 610 vues

Pendant le confinement, beaucoup d’entreprises ont choisi de suspendre leur recrutement. Mais aujourd’hui, 66 % des entreprises belges ont un plan concret de reprise. La nécessité de recruter de nouveaux collaborateurs va donc rapidement se faire sentir à nouveau. Quelles sont donc exactement les prévisions de recrutement en Belgique et comment s’y prendre pour remettre en route vos recrutements de manière efficace ?

Dans une enquête menée auprès de plus de 700 entreprises belges, nous leur avons demandé où elles en étaient après deux mois de confinement. Cette enquête révèle qu’à cause du COVID-19, le chiffre d’affaires des entreprises a été réduit de moitié en moyenne. Pourtant, plus d’un quart des managers belges se montre optimiste et s’attend à un retour à la normale d’ici trois à six mois.

 

Retour au travail après le confinement

66 % des entreprises participantes disposent d’un plan pour reprendre leur activité. Pour beaucoup d’entre elles, le télétravail constitue une des clés pour trouver ensemble une nouvelle manière de travailler. Il va aussi falloir inventer une nouvelle manière de gérer ses équipes, avec plus de flexibilité, plus d’écoute et davantage d’empathie. Question recrutement, certaines entreprises n’envisagent pas de réembaucher dans l’immédiat, tandis que 21 % d’entre elles reprennent les recrutements dès aujourd’hui. Par ailleurs, 20 % prévoient de recommencer à embaucher dans une période de 3 à 6 mois.

 

Quand reprendre son recrutement ?

De nombreuses entreprises ont suspendu leurs recrutements pendant le confinement et se demandent aujourd’hui quel serait le moment propice pour reprendre leur quête de nouveaux talents. Bien entendu, celui-ci peut varier d’un secteur et d’une entreprise à l’autre. Dans tous les cas, pour choisir le bon moment de reprendre votre recrutement, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • Il faudra 3 à 6 mois avant que votre entreprise ne refonctionne à plein régime.
  • La durée moyenne d’un recrutement est de plusieurs mois, un mois pour les profils les plus nombreux, jusqu’à 7 mois pour les profils les plus rares. Il est donc important d’anticiper.
  • On estime à 100 000 le nombre de jeunes diplômés qui entreront sur le marché du travail d’ici la fin de l’été.
  • L’été est un moment-clé de réflexion et de remise en question, et d’autant plus en cette sortie de crise. Soyez les premiers à contacter ces profils disponibles !

 

Après le confinement, comment recruter en toute sécurité ?

Il n’y a pas que le travail qui est bouleversé par cette crise. Le recrutement aussi s’organise déjà différemment. En tant qu’entreprise, vous pouvez assurer une distanciation sociale vis-à-vis de vos candidats, en mettant en place un certain nombre de mesures. Comment s’y prendre exactement

Vous pouvez par exemple généraliser dès que possible les appels vidéo pour les premiers entretiens, ce qui a de multiples avantages : une meilleure sécurité sanitaire en limitant les entretiens en face à face avec les candidats finaux, un gain de temps et la possibilité d’envisager et d’évaluer plus facilement les candidats vivant à l’étranger.

Un autre avantage non négligeable dans notre pays multilingue réside en la possibilité de tester efficacement les connaissances linguistiques mentionnés dans le CV.

Pour plus d’infos sur les appels vidéo et sur la façon de s’y préparer au mieux, nous vous invitons à revoir notre webinar sur le recrutement à distance.

 

 

En savoir plus sur le Pack Back-to-business ? Plus d’infos ici

 

Newsletter HR & Social

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter HR & Social de Beci (gratuit)

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager