Pourquoi payer ses factures à temps ? Olivier Kahn nous explique

11 juin 2020 à 11:06 | 2407 vues

Expliquez-nous pourquoi il est important de payer ses factures en temps et en heure et le cercle vicieux que cela crée.

 

Le tissu régional est tissé de petites entreprises. Plus de 90 % sont des petites structures. Au sein de cet écosystème, les relations sont essentielles. On se choisit souvent pour des raisons humaines. Regardez vos partenaires, fournisseurs, distributeurs, partenaire-sous- traitants, conseillers : la majorité sont issus probablement de votre réseau élargi, des contacts de contacts, avant des motivations rationnelles et économiques. Ces dernières sont bien sur considérées, mais dans nombre de boîtes, il me semble qu’elles ne sont pas en tête de peloton au niveau décisionnel. 

Honorer ses factures c’est témoigner à l’autre de sa considération.

 

En cas de difficulté de trésorerie, ne pas payer ses factures est une chose. Ne pas l’expliquer en est une autre. Et souvent, c’est sur ce dernier point que se brise la relation.

Ainsi, en cas de souci de paiement, la considération de l’interlocuteur doit être la priorité. Tentez au minimum de proposer des alternatives respectueuses si vous ne pouvez honorer l’entièreté de vos dettes. En cas d’accord, prenez soin de les reformuler précisément en envoyant un message de confirmation de l’échange. Remercier son interlocuteur renforcera votre démarche.

On évitera ainsi les non-paiements en cascade (si vous ne payez pas votre créancier, il ne pourra payer le sien,…) et plutôt qu’un cercle vicieux, se créera un cercle vertueux.

 

Que mettre en place pour payer ses factures à temps ?

 

La gestion de trésorerie est devenue plus que jamais centrale pour toute entreprise. Un tableau de trésorerie  est central pour gérer les sommes dues sur la durée. Commencez donc par faire le point : où en êtes-vous financièrement ? Que reste- t-il sur vos comptes ? Quelles sont les créances restant à encaisser et les dettes en souffrance ? Quels sont les reports que vous avez sollicités ? Avec un professionnel comptable ou conseiller financier, intégrez ces chiffres dans un tableur et ajoutez-y les éléments futurs : ce que vous espérez au minimum comme recettes et ce qu’il faudra débourser pour les 12 prochains mois. Incorporez-y les frais imposés pour la sécurité sanitaire, les pertes de volumes, les possibles ventes par internet, les frais de livraisons éventuelles.  Intégrez- y les sommes dues, aux échéances fixées. Evaluez si des retards sont à prévoir afin de soit trouver une solution financière, soit pouvoir avertir vos créanciers et trouver un accord. Beaucoup de partenaires (fournisseurs,…) préfèrent  devoir se sacrifier mais savoir précisément ce qu’il en est que de s’énerver devant des retards incompris.

 

Parlez-nous du mouvement PlayFair. En quoi peut-il être impactant pour les entreprises bruxelloises ?

 

PlayFair est une action positive imaginée par BECI pour rappeler un élément de base : ceux qui réussissent sont FairPlay dans les affaires.  Et le FairPlay, c’est respecter ses engagements. Ou montrer que l’on fait tout pour les honorer. La solidarité est également au cœur de la démarche : on est tous dans le même bateau, et c’est ensemble qu’on s’en sortira. A ce sujet, il s’agit d’éviter les conflits et de trouver les solutions amiables. Tous les bienfaits de la médiation sont rappelés. Faire appel à un tiers neutre pour résoudre un différend donne selon nos statistiques 75 % de plus de le résoudre sans lourdes procédures. Nous voulons vraiment que les entrepreneurs adoptent ce mode de résolution de conflits. Enfin, le partages d’expériences est le troisième pilier de notre action. En échangeant, on trouve des idées, des alternatives, des solutions « techniques » pour gérer au mieux ce délicat sujet qu’est le paiement de ses factures ! 

Partager