Écologiser la flotte des entreprises de A à Z avec 303030

12 juin 2020 à 07:06 | 820 vues

Le secteur des transports représente près d’un tiers des émissions directes de gaz à effet de serre en Région de Bruxelles-Capitale. Aujourd’hui encore, malgré les impacts négatifs qu’ils engendrent (pollution, congestion, …), les véhicules routiers (notamment les voitures de société) restent un des principaux moyens de déplacement à Bruxelles, surtout pour les déplacements depuis et vers les lieux de travail moins accessibles. Tractebel, partenaire du projet 303030 et coordinateur du groupe de travail « greening of fleets », en a fait l’expérience lorsque le siège social était situé à Woluwe, et presque tous ses employés venaient travailler en voiture. Le déménagement dans les bureaux d’ENGIE à la gare du Nord a été une opportunité pour Tractebel de lancer un exercice de mobilité approfondi. Mais d’autres tendances, comme le travail à domicile et la réorganisation des bureaux (tendances intensifiées suit à la pandémie COVID-19) ou les nouveaux moyens de transport et systèmes durables sont également des opportunités pour les entreprises bruxelloises d’écologiser leur mobilité.

Greening of Fleets, un groupe de travail qui cherche des solutions pour l’impasse de la mobilité

Bien qu’il existe des alternatives efficaces et écologiques, elles semblent aujourd’hui sous-utilisées, souvent en raison d’un manque d’informations. Pour accélérer la mise en œuvre des solutions durables, le groupe de travail «greening of fleets» a travaillé sur une proposition de projet intégrée concernant la mobilité verte. Les participants sont entre autres Total, Sibelga, SD Worx, Solvay, INGTractebel et Jeasy. En regroupant les connaissances et les services, le groupe de travail souhaite guider les entreprises bruxelloises de A à Z, de l’analyse de la situation de mobilité actuelle de ses employés à la mise en place concrète et à la gestion d’une meilleure infrastructure. De cette manière, non seulement on assure de définir un objectif réaliste, mais aussi de sélectionner les solutions les plus adaptées pour ainsi implémenter le projet de manière effective.

Le Mobility Quickscan, un premier pas pour accélérer la transition

En premier lieu, un « mobility quickscan » est en cours de développement. L’objectif est de permettre à une organisation d’obtenir rapidement, via cet outil Web, un aperçu de sa situation actuelle en matière de trajets domicile-travail, ainsi que de certains scénarios d’amélioration possibles. Ces informations permettent à l’entreprise de s’engager concrètement en faveur de la mobilité verte. Dans une prochaine étape, les organisations sont accompagnées dans l’identification et le calcul des solutions les plus optimales en termes de carburant, d’infrastructure et de mobilité. Dans la troisième étape de mise en œuvre, le groupe de travail souhaite guider l’entreprise dans le déploiement efficace d’une infrastructure et l’application de modèles de services durables.

« Nous voulons éviter qu’une entreprise choisit une mesure unilatérale, par exemple l’électrification de sa flotte, sans considérer tous les modes et tous les carburants verts », déclare Birgit Fremault, coordinatrice de ce groupe de travail.

Pas d’initiatives distinctes mais une approche intégrée

Le « mobility quickscan » est en cours d’élaboration et sera testée par certains membres du groupe de travail. Le groupe de travail est toujours à la recherche d’une entreprise de test comptant moins de 50

employés, alors n’hésitez pas à appliquer*. Dans l’intervalle, des réflexions supplémentaires sont également menées sur la manière de renforcer la coopération dans les prochaines étapes de cette approche, en particulier pour les flottes professionnelles. * contact: birgit.fremault@tractebel.engie.com

 

Contact: Brigit Fremault

 

Newsletter Green

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter Green de Beci (gratuit)

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager