Les vélos partagés pour un retour en toute sécurité sur le lieu de travail ?

23 juin 2020 à 11:06 | 714 vues

billy Bike vélos partagés

Le vélo semble devenir un mode de transport populaire en cette période de déconfinement. Les vélos partagés électriques n’échappent pas à la tendance. L’entreprise bruxelloise Billy a vu l’utilisation de ses vélos électriques partagés quadrupler depuis le début de la crise sanitaire. Nous avons eu l’occasion de poser quelques questions à Pierre de Schaetzen, CEO de Billy Bike.

Comment expliquez-vous cette augmentation soudaine de l’utilisation des vélos partagés Billy ?

“Il y a différents facteurs qui peuvent l’expliquer. Dès l’annonce des mesures de confinement, nous avons constaté, d’une part, une augmentation du nombre d’utilisateurs ainsi que, d’autre part, une augmentation du nombre de trajets effectués de nos utilisateurs. La crainte des transports en commun et le nombre très restreint de voitures en rue offrent le cadre idéal pour les déplacements en vélo. Il n’y a pas que les vélos partagés qui ont rencontré un fort succès, c’est le vélo en général qui a vu son utilisation fortement augmenter.”

Cette tendance se confirme-t-elle durant le déconfinement ?

“En effet, la tendance perdure et nos chiffres sont en constante augmentation. De plus en plus de bruxellois s’inscrivent sur notre application. Le retour progressif à une activité “normale” a un impact positif sur le nombre de trajets effectués. Les gens ressortent plus régulièrement de chez eux que ce soit pour aller au travail ou pour d’autres déplacements. Par ailleurs, nous avons de plus en plus d’entreprises qui nous contactent dans le but d’offrir des alternatives à leurs employés afin d’éviter les transports en commun et que les parkings des entreprises ne se retrouvent submergés.”

Comment les entreprises proposent elles vos services à leurs employés ?

“ Les approches varient d’une entreprise à l’autre. Certaines intègrent nos services dans le plan cafétéria ou dans le budget mobilité de leurs employés via des plateformes comme Skipr, VAIGO, Modalizy et bien d’autres. L’utilisation de ces plateformes permet aux entreprises de faciliter les questions liées à la facturation, à la récupération de la TVA,… D’autres ont décidé de consacrer des budgets supplémentaires qui sortent du plan cafétéria et du budget mobilité afin de promouvoir une mobilité plus écologiquement responsable.

Pour les entreprises qui se trouvent en dehors de notre zone d’opération, nous essayons dans la mesure du possible d’ouvrir des hubs dans les alentours de leurs bureaux. Enfin, nous proposons des tarifs réduits aux entreprises qui souhaitent offrir de grand nombres de minutes à leurs

employés. Il est important de noter que les minutes Billy sont déductibles de la base imposable à hauteur de 120%.”

Quelle est la vision de Billy sur le long terme ?

“Billy à l’ambition de devenir le 4ème pilier du transport public bruxellois. Nous sommes convaincus que la transformation de la mobilité passe aussi par les entreprises en offrant des alternatives à la voiture privé. Le vélo vient répondre aux contraintes imposées par le gouvernement aux entreprises et donc ensemble avec celles-ci nous voulons apporter des alternatives aux employés pour les déplacements domicile-travail mais aussi les déplacements professionnels.”

 

Newsletter Mobilité

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à notre Newsletter Mobilité

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager