Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique – Juillet 2020

4 août 2020 à 10:08 | 564 vues

Le baromètre de conjoncture s’est sensiblement redressé en juillet, comme cela avait été le cas le mois précédent. Le niveau actuel de la confiance reste néanmoins encore bas. Tous les secteurs d’activité bénéficient de cette embellie, à l’exception des services aux entreprises, qui avaient déjà enregistré une très nette progression en juin. C’est dans l’industrie manufacturière que le moral des chefs d’entreprise, qui s’était comparativement peu amélioré le mois dernier, s’est le plus affermi ce mois-ci.

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Juillet 2020

Dans l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise se sont montrés plus optimistes dans chacune des branches d’activité sondées. Le regain de confiance se manifeste au niveau de toutes les questions de l’indicateur, qu’elles portent sur l’évaluation de la situation actuelle ou sur les prévisions.

L’appréciation du niveau des stocks et les perspectives de demande apportent la plus grande contribution à la remontée de l’indicateur dans ce secteur d’activité. Le raffermissement du climat des affaires dans la construction traduit également un plus grand optimisme portant sur les prévisions de demande et les évolutions récentes, principalement en ce qui concerne le carnet de commandes.

Le niveau de ce dernier est toutefois jugé moins favorablement que le mois dernier, compte tenu de la saison. Dans le commerce, les perspectives de commandes auprès des fournisseurs ont été revues nettement à la hausse. Le recul de l’indicateur dans les services aux entreprises trouve, quant à lui, son origine dans des attentes plus réservées des chefs d’entreprise concernant la demande générale du marché et, plus encore, leur activité propre.

Il n’en reste pas moins que le niveau d’activité actuel continue d’être apprécié de manière plus positive. La courbe synthétique globale lissée, qui reflète la tendance conjoncturelle sous-jacente, se replie encore. Enfin, les résultats de l’enquête trimestrielle sur les capacités de production dans l’industrie manufacturière font état, après la très lourde chute enregistrée en avril, d’une timide remontée du taux d’utilisation des capacités de production qui s’est établi à 73,3 % en juillet, contre 73,0 % précédemment.

 

Courbes synthétiques par branche d’activité – baromètre de conjoncture

 

Courbes synthétiques par branche d'activité


Source BNB


 

Découvrez le baromètre dans son entièreté

 

Partager