TELETRAVAIL COVID-19 : Il serait peut-être temps de changer de paradigme

26 octobre 2020 à 09:10 | 487 vues

Après avoir été rendu obligatoire, recommandé, préconisé, voici qu’aujourd’hui le télétravail est devenu la règle, dixit l’arrêté ministériel du 18 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19. 

 

Nous ne pouvons que rappeler que le terme télétravail est malheureusement utilisé improprement pour décrire des situations qui s’apparentent à une mesure de distanciation d’ordre sanitaireOn n’impose pas le télétravail. Il s’effectue sur une base volontaire et fait l’objet d’une concertation avec les travailleursIl touche au domicile et à la vie familiale. Il n’a pas d’impact sur la nature du contrat de travail signé. Le télétravail est imperméable aux circonstances. Il répond à des objectifs 

 

Le télétravail n’est pas une mesure sanitaire. La distanciation oui.  

Ni les mesures de distanciation prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, ni les cas de force majeure ou les raisons personnelles ne justifient la mise en place du télétravail. La distanciation ? Oui. Le télétravail ? Non.

Cependantnous devons bien admettre que les entreprises et institutions ayant mis ou désireuses de mettre en place une organisation de travail basée sur le télétravail seront en mesure de faire face à ces mesures de confinement. 

Plus sérieusement, face à une situation qui présente un danger pour la santé des individus, le choix du terme « télétravail » importe peuLa question qui se pose est de savoir si employeur et travailleur ont pris les mesures adéquates pour se protéger. Cette question ne relève pas du télétravail mais bien de la réglementation relative au bien-être au travail. 

Tout le monde a été surpris par les premières mesures prises par l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19Sept mois plus tard, nul ne peut l’être. Et force est de constater que le Gouvernement est contraint de prendre de nouvelles mesures et que le télétravail devient la règle. 

 

Télétravail structurel ou non 

Qu’avez-vous fait pendant 7 mois Il ne s’agit pas de parler de télétravail. Il s’agit de vérifier si les entreprises, les individus ont adopté des mesures sanitaires qui prônent la distanciation. L’éloignement du lieu du travail en fait partie. Le télétravail peut s’inscrire dans cette mesure. Doit-il être structurel ? Pas nécessairement. Doit-il être occasionnel ? Oui, si vous ne le voulez pas structurel et si, parmi vos objectifs, vous voulez l’inscrire dans le cadre de vos mesures pour préserver et protéger la santé de vos travailleurs. 

 

À partir de là, on peut dégager les grands principes qui régissent la mise en place du télétravail dans vos organisations: 

  • La concertation sociale est un préalable. 
  • Veillez à identifier les fonctions « télétravaillables » tout en respectant le principe d’égalité et de non-discrimination. 
  • La mise à disposition du matériel : intervention obligatoire de l’employeur en cas de télétravail structurel ; pas d’obligation en cas de télétravail occasionnel.  
  • Lremboursement de frais : cette question doit être traitée mais l’employeur n’a aucune obligation en la matière, à l’exception des frais de connexion et de communication dans le cadre du télétravail structurel. 
  • Adaptez au télétravail votre politique en matière de bien-être au travail. Cet aspect est largement sous-estimé. 
  • Assurez-vous avoir informé votre assureurloi en matière d’accident du travail. 
  • La protection des données doit être au centre de vos préoccupations. 
  • Enfin, respectez la vie privée de vos travailleurs et instaurez un droit à la déconnexion. 

 

Des finalités différentes 

Le télétravail n’est pas un produit marketing. Il répond à des objectifs bien précis : sociétaux, environnementaux, de mobilité et urbanistiques. Pour les entreprises, il y est question de productivité, de réduction d’espace de travail, d’attractivité, de maintien de la compétitivité. Pour les travailleurs, c’est la recherche d’un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. S’il peut jouer un rôle dans la crise sanitaire que nous vivons, tant mieux, mais telle n’est pas la finalité du télétravail. D’aucuns prédisent que le Covid-19 va profondément modifier nos organisations de travail. Effectivement, à l’avenir, le télétravail deviendra bien la règle, mais il ne s’impose pas. Il se décide en concertation avec les travailleurs 

 

À propos de l’auteur

frederic robert

Frédéric Robert – Avocat associé au sein du cabinet Claeys, Lehmann, Milde

Auteur de l’ouvrage : Le télétravail à domicile, L’après-Covid ou le retour à « l’anormal », paru chez Anthemis  

 


La parole à Jan De Brabanter – Secrétaire Général UEB

25 octobre 2020 – Immédiatement après l’annonce des nouvelles et plus strictes mesures à Bruxelles pour contrer l’évolution des chiffres de la Covid-19, il y eut une certaine confusion à propos du télétravail des salariés à Bruxelles. Les médias ont souvent fait état de ce que « le télétravail était obligatoire ». Qu’en est-il ?

Nous avons demandé au Ministre-Président de clarifier ce que le gouvernement bruxellois a décidé à ce sujet. Samedi soir, Rudi Vervoort a confirmé à BECI que Bruxelles ne veut pas modifier ce qui a été convenu au niveau fédéral : le télétravail est la règle pour les fonctions pour lesquelles le télétravail est possible et dans le respect des opérations commerciales, des activités et des services. Afin de maintenir la relation avec l’entreprise et les autres collègues, l’employeur est autorisé à planifier des temps de retour bien organisés et limités pour les télétravailleurs dans le respect des règles sanitaires.

Le gouvernement bruxellois demande au niveau fédéral d’augmenter les contrôles. Les services publics bruxellois doivent continuer à fournir un service minimal à la population.

Nous remercions les employeurs d’appliquer les recommandations de télétravail autant que possible, et ce dès ce lundi 26 octobre 2020.

 

Découvrez comment rester performant en télétravail

performance et télétravail

Dans le monde du travail, le culte de la performance est partout. Chaque jour, nous devons être efficaces, optimiser notre création de valeur. En période de confinement, les codes sont bouleversés mais les besoins de performance restent inchangés. Or, le suivi du travail, de la productivité, des objectifs, de la motivation, tout cela n’est plus possible comme avant. En particulier, le télétravail est passé par là. Et il est là pour durer.
L’expérience du confinement aura été l’occasion pour beaucoup de prendre de nouveaux repères, de chercher un équilibre nouveau, un sens nouveau, malgré les contraintes et les difficultés.

Le confinement et le télétravail nous offrent une occasion de nous réinventer. Nous vous proposons d’y réfléchir ensemble. D’analyser les risques et les opportunités. Les bonnes pratiques. Travailler de chez soi a permis à beaucoup de prendre confiance, d’être plus performant. Pour d’autres, cela a été plus difficile. Quelles sont les clés du succès ? Discutons en ensemble avec nos invités. Avec le COVID, les codes sont bouleversés mais les besoins de performance restent inchangés.


LES POINTS ABORDES
– Comment assurer un bon alignement sur le suivi d’objectifs d’un collaborateur en télétravail?
– Comment maintenir la cohésion d’un team qui ne se rencontre plus régulièrement?
– Comment réagir si l’on identifie une perte de motivation?
– Quelles sont les bonnes pratiques du management à distance?  

Trouvez ici les informations concernant l’évènement

Partager