Coronavirus : quelle aide communale à Anderlecht ?

9 décembre 2020 à 08:12 | 607 vues

La commune d’Anderlecht compte plus de 120.000 habitants. On y dénombre quelque 2.400 commerces. On les retrouve dans des centres commerciaux comme le Westland Shopping Center et le Cora Shopping Center, mais aussi dans différents noyaux comme ceux de la rue Wayez et des alentours de la place de la Vaillance, à la Roue, à Scheut et sa chaussée de Ninove, à Brogniez et son Triangle, à Bon Air, et bien sûr à Cureghem avec la chaussée de Mons et le site de l’Abattoir.

« Nous avons privilégié une campagne d’information auprès des petits commerçants et indépendants afin de leur communiquer les évolutions du cadre règlementaire et les informer au mieux des aides disponibles », indique Elke Roex, échevine du Commerce. « À cet effet, nous avons notamment créé un groupe WhatsApp. Il suffisait de s’y inscrire en envoyant un SMS (‘Je souhaite m’inscrire dans le groupe d’information commerçants’) à un numéro de mobile. Cela a très bien fonctionné car tous ont un smartphone et utilisent cette application. C’est bien plus direct qu’une newsletter. » La commune n’a pas développé un plan spécifique d’aide financière.

« Vu le nombre de commerces et nos contraintes budgétaires, le montant qu’on aurait pu allouer à chacun aurait été dérisoire et sans impact. Je rappelle aussi que nous avons fait le choix de ne pas instaurer de taxes sur les enseignes et les terrasses. Les taxes sur les night-shops ont été suspendues durant le lockdown. »

L’installation de terrasses temporaires sur des emplacements de parking a été autorisée en certains endroits de la commune. « Cela concerne notamment une dizaine de commerces Horeca dans la rue Wayez. Leur installation a été prise en charge par l’asbl Développement économique Anderlecht. Aux autres endroits de la commune, cela a été réalisé par les commerçants qui en avaient fait la demande. Au pied de Saint-Guidon, une partie des rues d’Aumale et du Chapitre a été bloquée afin d’y permettre des terrasses. La circulation était alors déviée par le parking. »

Partager