Coronavirus : quelles aides communales à Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean

24 novembre 2020 à 16:11 | 554 vues

Le fédéral et les régions ont pris des mesures en vue d’informer, aider et accompagner les entreprises et commerces qui font face à des difficultés liées à la présence du coronavirus en Belgique et dans le monde. Les communes leur ont rapidement embrayé le pas en prenant diverses initiatives visant à soutenir les activités économiques locales. Premier tour des communes…

 

Berchem-Sainte-Agathe

Situé au nord-ouest de la capitale, Berchem-Sainte-Agathe compte près de 25.000 habitants. Ses commerces se concentrent surtout dans le centre commercial Basilix (actuellement en phase d’embellissement), l’avenue Charles Quint et les abords de la place Schweitzer. Pour soutenir l’activité commerciale sur son territoire, les autorités communales ont pris plusieurs mesures. Cela a commencé par l’exonération de taxes pour les maraichers faisant vivre ses deux marchés hebdomadaires. « Cette décision vaut pour la durée du confinement et les douze mois suivants », précise Thibault Wauthier, l’échevin du Commerce. « Nous avons aussi permis à l’Horeca d’installer ou étendre ses terrasses en trottoir ou en voirie dans la mesure du possible.»

 

Depuis ce 1er octobre, l’ensemble des primes communales ont été transformées en chèques-commerces. « Il s’agit de diverses primes octroyées aux habitants par la commune, comme les chèques sports ou loisirs, pour divers investissements (anti-effractions, en isolation, en fût à compost…) ou encore à l’occasion d’une naissance, d’un jubilaire… Désormais, la prime est transformée en chèques-commerces d’un même montant, à dépenser auprès des commerçants et autres prestataires de services berchemois participant au projet. » Les bénéficiaires doivent télécharger une application spécifique sur leur smartphone afin d’y transférer la prime. Si les personnes n’ont pas de GSM, il leur faut éditer un chèque papier avec QR-Code à faire scanner chez les commerçants participants. Ces derniers sont énumérés par l’application, mais aussi identifiés par un sticker apposé sur leur vitrine et un visuel sur leur comptoir. Ces commerçants reçoivent un compte électronique validé par la commune et peuvent, à tout moment, transférer le montant sur leur compte d’entreprise. Un système déjà approuvé, à son lancement, par une quarantaine de commerces et prestataires de service berchemois.

 

Molenbeek-Saint-Jean

La commune de Molenbeek-Saint-Jean compte près de 100.000 habitants. Son principal noyau commercial se trouve dans le centre historique autour de la maison communale, avec la chaussée de Gand (du canal à Étangs Noirs) d’un côté, le parvis Saint-Jean-Baptiste et Ribaucourt de l’autre côté. On distingue aussi une forte activité commerciale dans le Karreveld (plus loin dans la chaussée de Gand), ainsi que dans le quartier Maritime et autour de la place de la Duchesse.

 

« Depuis le début du déconfinement, la Commune a été aux côtés des commerçants et indépendants en prenant de nombreuses mesures pour les soutenir », indique Amet Gjanaj, échevin des Classes moyennes et du Commerce. « Nous avons neutralisé les effets des taxes communales et, surtout, assuré un contact de proximité et d’information. Il y a également eu l’octroi d’une dispense des loyers pour les commerçants occupant des rez-de-chaussée propriétés de la commune. Notre Guichet d’économie locale, avec son équipe composée d’un juriste et d’une économiste, s’est mis à la disposition de ceux qui souhaitaient être accompagnés pour bénéficier des mesures prévues aux niveaux régional et fédéral (droit passerelle, prime régionale, dispense des cotisations sociales…). Tous les services de la commune ont également été sollicités et ont assuré aux commerçants locaux les informations, documents, affiches et outils nécessaires pour répondre aux mesures de sécurité. La Commune a équipé quasi toutes les pharmacies d’un dispositif de protection. »

 

Le secteur de l’Horeca n’a pas été oublié. « Nous avons mis tout en œuvre pour le soutenir avec la possibilité d’extensions gratuites des terrasses. Ici aussi, nous avons octroyé les informations, documents, affiches et outils nécessaires aux mesures de sécurité. »

 

L’échevin aime à rappeler le travail fourni par le Guichet d’Économie locale. « Il a continué à fonctionner, essentiellement pour informer. Les demandes des commerçants concernaient les aides disponibles (primes, dispense de paiement, droit passerelle, cotisations sociales, TVA, impôts, aides financières régionales…) mais aussi des mesures de sécurité précises et des obligations. »

 

En savoir plus sur la Prime Covid de 3.000 € à 15.000 € pour les restaurants et cafés

Partager