Des Femmes Entrepreneures s’engagent pour une Alimentation Durable à Bruxelles dans le cadre du programme « Women in food »

16 janvier 2024 à 10:01 

Les femmes porteuses d’un projet entrepreneurial en Belgique, comme ailleurs dans le monde, sont confrontées à divers défis. L’accès au financement (critères de prêt discriminatoires), les stéréotypes de genre (manque de reconnaissance pour les compétences et les réalisations des femmes entrepreneures). Nombre d’entre elles s’auto-censurent et/ou s’auto-excluent de certains secteurs ou de certains métiers. Les femmes ont tendance à être également plus réticentes à prendre des risques financiers à titre personnel, ce qui peut limiter leur capacité à investir dans leur entreprise. La gestion d’une entreprise peut être exigeante et il est parfois difficile pour elles de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, en particulier si elles ont des responsabilités familiales. Sachant l’importance pour le développement des affaires, l’intégration dans les réseaux professionnels traditionnellement masculins peut également constituer un facteur limitant, ce qui peut les priver d’opportunités de croissance. Enfin, l’accès à des formations et ressources entrepreneuriales de qualité peut être limité pour les femmes, ce qui peut entraver leur développement professionnel.

On observe aussi que d’être minoritaires dans le monde de l’entrepreneuriat réduit le nombre femmes entrepreneures qui servent de rôles-modèles et limite les possibilités de mentorat entre les femmes (*).

A Bruxelles, une femme sur dix a un statut d’indépendante, soit le taux le plus élevé de Belgique. En dix ans, le nombre de femmes avec un statut d’indépendante a progressé de 30% en Région bruxelloise, voire même de plus de 50% pour les statuts d’indépendante complémentaire (**).
La majorité des femmes indépendantes et aidantes exercent leur activité au sein des professions libérales (41,7%) et du commerce (28,1%). Les services sont le seul secteur dans lequel les femmes indépendantes sont plus nombreuses (57,4%) que les hommes (42,6%)

« Les femmes n’ont jamais eu autant de liberté et de capacité d’action. Nous devons nous en servir pour construire un monde meilleur durable et solidaire ». Isabella Lenarduzzi (fondatrice de JUMP) » En sa qualité de consultante en entrepreneuriat depuis 15 ans, Nadine Minampala observe que les projets des femmes comportent souvent une part émotionnelle forte et qu’elles cherchent à avoir un impact social positif. Elles sont généralement motivées par des valeurs personnelles, des expériences ou des objectifs sociaux, ce qui se reflète dans la vision et la mission de leurs entreprises.
Elles veulent contribuer à créer des solutions novatrices pour promouvoir notamment une production alimentaire plus responsable, réduire le gaspillage, encourager l’agriculture biologique et proposer des alternatives respectueuses de l’environnement.

Women in Food- Une offre de soutien et d’accompagnement aux femmes porteuses d’un projet entrepreneurial

Depuis quelques années Nadine Minampala reçoit de plus en plus de porteuses de projet qui veulent s’engager dans des entreprises axées sur la durabilité alimentaire. Elle remarque qu’il existe peu d’offres d’accompagnement soutenus et sectoriels dans l’alimentation durable à Bruxelles.
Le programme de soutien et d’accompagnement Women in Food a pour vocation d’offrir une solution à ces femmes afin de renforcer la communauté locale dans ce secteur, en encourageant le partage des connaissances, le réseautage et la collaboration entre elles. Durant une année, vingt-cinq femmes ont rencontré des experts, renforcé leurs savoirs sur des matières réglementaires, fiscales, administratives et juridiques. Certaines ont également pu tester leur projet en grandeur réelle au sein de Becook, un atelier partagé de cuisine durable, partenaire du projet.

Le 19 décembre 2023, la journée de Clôture du programme Women in Food a eu lieu au sein du BECI, en présence des Ministres Barbara Trachte (Secrétaire d’Etat à la Transition économique) et Nawel Ben Hamou (Secrétaire d’Etat à la Cohésion sociale). L’occasion de découvrir cette belle diversité de femmes entrepreneuses aux perspectives uniques et novatrices dans l’alimentation durable et l’agroalimentaire.

Vous souhaitez soutenir les femmes, venez à l’événement de lancement de la plateforme wowhere le jeudi 18 janvier chez Beci

 ↝ Evenement de lancement: Soutenez les femmes. Achetez chez les Femmes decouvrez WowHere

 

 

Partager