semaine de la transmission

Vendre ou acheter une entreprise

Le Hub Transmission vous aide

1. Vendre mon entreprise ?

1.1 Comment vendre son entreprise :

La vente de son entreprise n’est pas une décision facile à prendre. En effet, cette démarche demande un temps de réflexion et une certaine préparation psychologique avant que le processus de cession s’enclenche véritablement.

BECI vous accompagne et vous guide dans votre projet de vente afin que la transmission de votre entreprise se fasse dans les meilleures conditions.

Plusieurs étapes doivent être obligatoirement réalisées afin de maximiser le prix de votre entreprise auprès des potentiels acquéreurs :

  • L’évaluation complète de son entreprise (audit, vente, marketing, site, bâtiment…)
  • La recherche d’un repreneur fiable
  • Le processus de négociation du prix de la cession
  • La réalisation des formalités juridiques

 

1.2 Comment estimer la valeur de son entreprise

Que vous soyez en phase de préparation à la cession ou que vous vouliez tout simplement vous faire une idée, connaître la valeur de son entreprise est toujours intéressant. Mais comment estimer la valeur de votre société ? Quelle méthode utiliser ? Comment valoriser une entreprise pour augmenter sa plus-value ?

La majorité des entrepreneurs attendent en effet le moment de la cession de leur entreprise pour s’interroger sur sa valeur réelle. Or, valoriser son entreprise est une démarche qui devrait être effectuée régulièrement.

Une opportunité peut se présenter à n’importe quel moment, et la valorisation permet de mettre en place dans l’entreprise toute une série de mesures qui vont optimiser sa performance.

 

Mais comment calculer la valeur de son entreprise ?

C’est un exercice difficile, car la valeur principale d’une société ne se trouve pas forcément là où on le pense. L’une des premières difficultés que l’on rencontre souvent, c’est la confusion entre la  valeur et le prix. Or, ce sont deux notions tout à fait différentes.

Il est très fréquent que des entrepreneurs viennent nous voir avec une valeur fixée par leur comptable. Seulement, voilà… Ce n’est pas parce que votre agence immobilière estime votre maison à 500.000 euros que vous en obtiendrez cette somme.

Pour calculer la valeur de son entreprise, mieux vaut donc se faire conseiller par des professionnels et utiliser une méthode d’évaluation reconnue. Il en existerait plus de 90 dans le monde ! Il est nécéssaire de discerner les méthodes de valorisation basées sur le passé de l’entreprise et celles qui sont orientées sur les résultats futurs, donc basées sur le business plan de la société. Les méthodes les plus régulièrement utilisées sont celles qui valorisent le passé de l’entreprise, alors que ce qui intéresse en priorité l’acquéreur, c’est l’avenir. Il est donc important d’opter pour une valorisation qui tienne compte des deux.

Les évaluations basées sur les résultats tiennent compte en général des 3 à 5 dernières années d’exercice. Cela permet de calculer la valeur patrimoniale et la valeur de rendement de l’entreprise. Pour les évaluations basées sur le futur, une combinaison des résultats acquis et prévisionnels tiendra compte des 3 à 5 années d’exploitation à venir.

 

Entre objectivité et subjectivité

Une deuxième difficulté dans le processus de valorisation de l’entreprise est de trouver le juste équilibre entre objectivité et subjectivité. En effet, quelle que soit la méthode de calcul que vous choisirez, certains aspects seront toujours de nature subjective.

Citons par exemple le multiple de l’EBITDA, une méthode très fréquemment utilisée en Belgique pour les PME. L’EBITDA est une marge très facile et fiable à calculer.

Dans le processus de valorisation, la question à se poser est « comment peut-on augmenter la valeur de cette marge ? ». Votre comptable saura très probablement répondre à cette question. Mais attention, augmenter cette valeur nécessite souvent des actions longues à mettre en œuvre et ne se fait pas d’une simple écriture comptable.

Une fois acquise la valeur de l’EBITDA, il faut lui appliquer un coefficient multiplicateur qui va donner à l’entreprise sa valeur théorique.

Plus facile à dire qu’à faire… Car, si le calcul de l’EBIDTA est très objectif, le coefficient multiplicateur, lui, est totalement subjectif à définir.

Ce curseur, qui va généralement être fixé entre 3.5 et 7.5 change toute la donne à l’arrivée. Un EBITDA de 500.000 euros ne donne pas la même valeur s’il est multiplié par 3.5 ou par 7.5 !

Il est plus intéressant de faire bouger ce curseur vers le haut, que d’agir sur l’EBITDA, même si les deux actions sont toujours menées de concert.

Alors, comment définit-on le coefficient de ce curseur qui change tout ? Il est influencé par toutes les valeurs immatérielles de l’entreprise… C’est-à-dire, toutes les valeurs et richesses créées par l’entreprise au cours de ses années d’existence, telles que la qualité et la performance de ses collaborateurs, sa réputation, la qualité de ses clients, ses process, le potentiel de développement de l’activité, etc… Pour certaines nouvelles entreprises, cotées des milliards d’euros en bourse, cette valeur immatérielle représente plus de 95 % de la valeur globale.

À cela, il faut ajouter une autre dimension qu’est la valeur de l’entreprise sur le marché. Si vous avez 10 acquéreurs qui se disputent votre entreprise, il est bien évident que le curseur aura tendance à se décaler vers le haut. Reprenez l’exemple de la maison. Si plusieurs acheteurs se disputent votre maison, forcément vous en tirerez un meilleur prix que si une seule personne est preneuse.

 

L’importance d’optimiser les valeurs immatérielles

Ces valeurs immatérielles si importantes à la valorisation de votre entreprise, sont analysées et estimées grâce à un audit. Celui-ci détermine un graphique qui peut se présenter comme suit.

Dans le schéma de gauche, les valeurs immatérielles de l’entreprise sont loin d’être optimales. Cela va avoir comme impact de placer le curseur vers le coefficient 3,5, voire moins.

Sur le second schéma, à droite, qui pourrait être la même entreprise après une préparation, les valeurs immatérielles sont optimales. Elles vont avoir pour effet de placer le curseur vers le coefficient de 7,5, voire plus ! On comprend dès lors très clairement l’importance de préparer son entreprise à la cession.

valorisation d'entreprise

Préparer la vente de votre entreprise vous permettra d’avoir le temps d’agir sur plusieurs leviers qui seront primordiaux dans sa valorisation.

La méthode utilisée pour valoriser son entreprise est plutôt secondaire. Il est toutefois important de tenir compte des résultats futurs de l’entreprise. Cela se fait en veillant, notamment, à ce qu’ils soient pertinents, raisonnables et justifiables.

Le plus important, c’est la qualité des valeurs créées par l’entreprise, son organisation et son potentiel de développement. 1 euro d’EBITDA peut valoir 3,5 à 7,5 euros en valeur d’entreprise. D’où notre recommandation à tous les chefs d’entreprise de préparer leur société suffisamment longtemps avant d’être mis en relation avec des acquéreurs potentiels.

 

1.3 J’ai pris la décision de vendre mon entreprise, que dois-je faire ?

Vous pouvez prendre contact avec nos conseillers du Hub transmission par téléphone au 02 648 50 02, ou encore via l’adresse mail transmission@beci.be. L’ensemble de nos entretiens restera bien évidemment confidentiel.

Participez à la semaine de la transmission

Découvrez nos événements

service image
LUNDI 9 NOVEMBRE
Transmission pendant le Covid

Où vous situez-vous dans le processus de transmission ? Quelles sont les étapes du processus de cession? Quels sont les éléments internes et externes influencés par le COVID ?

En savoir plus
service image
VENDREDI 13 NOVEMBRE
Sessions individuelles 30'

Vous aurez la possibilité de discuter gratuitement avec au choix: un financier, un avocat, ou un expert en cession et en transmissionCet expert prendra le temps de répondre à vos questions via Livestorm.

En savoir plus
service image
MERCREDI 18 NOVEMBRE
Sessions individuelles 30'

Vous aurez la possibilité de discuter gratuitement avec au choix: un financier, un avocat, ou un expert en cession et en transmissionCet expert prendra le temps de répondre à vos questions via Livestorm.

En savoir plus
service image
JEUDI 19 NOVEMBRE
Ne pas négliger l'aspect humain

Quentin Gailly, co-founder de GG Smile, prendra le temps de vous parler de l'aspect humain lors d'une transmission d'entreprise. C'est un aspect primordial, à ne pas négliger durant ce process.

En savoir plus

Céder ou acquérir une entreprise, cela se prépare. Nous serons votre partenaire de confiance pour la concrétisation de votre projet.

Professionnalisme et discrétion garantie

Actualités

Et si on aidait le personnel à racheter l’entreprise ?

Chaque année, plus de 1.500 entreprises bruxelloises ne trouvent pas acquéreur – et nombreuses sont celles qui optent pour la liquidation. Un vrai gâchis en termes d’activité et d’emploi. Et si les employés succédaient au patron ?  Pour cela, il faudrait ...

Lire

Comment valoriser une entreprise ? Un guide pour vendre sa société…

Que vous soyez en phase de préparation à la cession ou que vous vouliez tout simplement vous faire une idée, connaître la valeur de son entreprise est toujours intéressant. Mais comment estimer la valeur de votre société ? Quelle méthode utiliser ? Commen...

Lire

Céder une entreprise : la transmission réussie de Spike

La transmission d’entreprises reste un enjeu important de l’économie belge pour les années à venir. D’ici dix ans, plusieurs dizaines de milliers d’entreprises devraient changer de mains. Mais on  ne le répétera jamais assez, reprendre ou céder une entrep...

Lire

Services - Transmettre

  • Contactez notre conseiller

    Complétez le formulaire ci-dessous :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
hub transmission

Personne de contact

Salima Serouane

Coordinatrice Hub Transmission

Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

X