Aides Coaching

Réseau relationnel

La période que nous vivons débouche au moins sur un point positif : la solidarité !

Profitez-en pour renouer contacts avec d’anciens partenaires, prospects, clients, fournisseurs. Beaucoup ont le temps de vous « recevoir » et repensent leur activité.

Ce carnet d’adresses remis à neuf vous sera utile pour la relance de votre Business.

Pour vous faire des relations, intégrez- les communautés digitales d’entrepreneurs puis, ultérieurement choisissez l’une d’entre-elles. Sur la région  bruxelloise, BECI représente le réseau le plus étendu d’indépendants et dirigeants.

Ces communautés généreront un « effet boule de neige ». Les contacts de vos contacts deviendront les vôtres.

Afin d’assurer l’efficacité de vos démarches, prévoyez tous les supports utiles : profil linkedin, site internet actualisé, supports visuels de présentation,…

Outillez-vous : des CRM, parfois très simples, vous permettent une véritable gestion de vos relations. Historiques, croisements de datas, centres d’intérêts, périodes de relance,… Il est quasi impossible de s’en passer si vous espérer pouvoir vous appuyer sur un réseau dynamique.

La période de relance sera propice à renouer des contacts vers les autres. Profitez-en !

Liens principaux

Où m’adresser pour obtenir toutes les informations utiles ?

Info principal

 

Bruxelles-capitale

Coronavirus.brussels

Beci

1819.brussels

 

Liens vers les pages spécifiques des caisses d’assurances sociales

Partena

Xerius

Securex

Liantis

Groupe S

Entraide

Acerta

Incozina

Multipen

 

Liens vers les autorités sociales et fiscales

SPF Finances

INASTI

ONSS

Onem

Endettement

Gestion des émotions

Le Codiv-19  peut faire d’énormes dégâts sur notre santé financière, relationnelle, … ou encore émotionnelle.  Il nous affecte dans nos différents rôles : de fils-fille, de père-mère, de mari-femme, d’ami-amie, …  ou encore d’entrepreneur-entrepreneure.

Comment, dans un tel contexte, ne pas se laisser submerger par les émotions que cela provoque en nous ?  Comment éviter que nos émotions ne prennent le contrôle de nos décisions et/ou de nos comportements ?  Tout le monde sait que « la peur est mauvaise conseillère.

Prendre le temps de s’arrêter, d’interroger cette peur comme on le ferait avec une amie, de lui demander ce qu’elle veut nous dire, d’être vraiment et sincèrement curieux par rapport à celle-ci, procure un double avantage.  D’abord, cela a l’effet de nous permettre de retrouver un peu de calme et de sérénité.  Ensuite, et en conséquence, cela nous aide à prendre un peu de recul et, de facto, d’être un peu plus intelligent par rapport aux problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Il existe de nombreuses méthodes pour réaliser cette bascule et ainsi éviter de se retrouver sous le coup d’une réaction émotionnelle.  La « méthode ARC », par exemple : 1. s’Arrêter 2. Respirer et 3. Choisir un meilleur positionnement.

La « Communication Non Violente » nous donne également quelques clés : postulant qu’une émotion est une information sur l’état de satisfaction d’un besoin  elle propose de nous questionner sur ce(s) besoin(s) non rempli(s).  Et sur base du résultat, nous décidons, en notre âme et conscience, en dehors des contraintes émotionnelles, des actions (ou non-actions) à réaliser.

En cette période très particulière que nous vivons aujourd’hui, qui peut générer de la peur, de la colère (pourquoi je ne peux pas continuer mon business ? …) ou du découragement (à quoi bon, c’est quand même foutu ! …), le CEd permet aux entrepreneurs d’en parler à un professionnel de l’accompagnement, pendant une séance d’une heure.

Antoine Parmentier, 31 mars 2020

Agir face aux urgences

Il découle  de nombreuses observations et études réalisées que 20 % des tâches sont réellement vitales pour l’entreprise et que, parmi celles-ci, seule une minorité ont un degré d’urgence réel.

En d’autres termes, les actions urgentes ne manquent pas mais elles ont souvent une importance très relative. Cela se démontre certainement en cette période de crise.

Le mot « urgent » ne signifie pas « important », loin de là. Ce qui est « important » est tout élément qui permet « d’aller au but », d’atteindre l’objectif et pour l’instant, de survivre. Ce qui est urgent est ce qui doit être fait rapidement sans nécessairement être vital.

Tâches estimées comme :URGENTESPAS URGENTES
IMPORTANTES20 %20 %
PAS IMPORTANTES50 %10 %

 

Premiers conseils , en cette période de crise (et de relance qui suivra) :

Faites-la liste de tous les problèmes qui surgissent ;

Prenez le temps d’évaluer le poids des problèmes en termes de conséquences qu’ils représentent ;

Attaquez d’emblée les problèmes les plus importants, ceux qui apparaissent comme vitaux ;

Listez par écrit toutes les solutions, puis celles qui semblent les plus accessibles ;

Sollicitez l’avis de conseillers et personnes de confiance, suite à votre première analyse ;

Agissez ! Faites-les !

Modifiez votre planning en ne maintenant que les tâches importantes ; évacuez tous les points accessoires pour vous concentrer sur les foyers.

Redéfinissez ensuite  les priorités à gérer ainsi que les  délais pour les autres tâches ;

Assistance psychologique

Beaucoup de mutuelles et de professionnels prennent des initiatives qui appellent aussi nos applaudissements.

Comme la profession du chiffre, que nous applaudissons aussi très fort car ils travaillent un peu bénévolement actuellement, les psys se mobilisent.

Auparavant réservée aux cas de burn-out professionnel et aux aidants-proches de personnes malades, des collectifs de psychologues sont en train de se constituer et seront accessible à toutes les personnes en souffrance psychologique.

Psyformed et psy.be, proposent des lignes d’écoute assurées par des psychologues bénévoles, au profit du personnel médical et paramédical, qui est en première ligne face à la maladie.

Aussi, pour nous et nos clients, plusieurs psychologues se sont également réunis sur la plateforme www.psysolidaires.org pour proposer gratuitement des séances individuelles en ligne à toute personne – employé, entrepreneur, commerçant, etc. – qui souffre de cette mesure socialement et économiquement difficile.

Les Centra voor Algemeen Welzijnswerk continuent à offrir leurs services, tant par téléphone que par chat et courriel, aux victimes de violences intrafamiliales, y compris dans le cadre des accompagnements en cours. Les personnes concernées peuvent trouver des informations en 22 langues sur l’aide disponible et sur les lignes d’aide sur www.we-acces.eu et www.luisterendeoren.be.

Business Model Canvas

Et si en cette période de crise vous mettiez à profit votre temps pour repenser votre entreprise ? Pour vous aider il existe un outil efficace : le Business Model Canvas.

Cet outil vous aide à cartographier les éléments-clés de votre entreprise et les organise en un tout cohérent (retrouvez une présentation en vidéo).

  • Colonne 1 : mes clients. Plus que jamais laissez-les au centre de vos préoccupations. Concentrez-vous sur leurs problèmes et leurs besoins. Adaptez-vous à eux et n’attendez pas le contraire. Concentrez-vous sur les segments auxquels vous pouvez apporter le plus de valeur.
  • Colonne 2 : relation clients. C’est le moment d’optimiser votre relationnel. Tenez vos clients informés, partagez avec eux. Vous ne pouvez pas leur délivrer vos produits/services mais vous pouvez toujours leur témoigner qu’ils comptent. Ils sauront s’en rappeler une fois la crise passée.
  • Colonne 3 : canaux de distribution. C’est le moment, passez au digital ! Vous êtes consultants ? Automatisez votre système de rendez-vous et offrez des premières consultations gratuites sur zoom ? Partagez votre expertise via un e-book ou via des webinairs. Vous vendez des produits ? C’est le moment d’intégrer le e-commerce à votre activité. Il existe une multitude de plateformes faciles à intégrer.
  • Colonne 4 : proposition de valeur. Adaptez-vous à la situation : délivrer vos services à horaires décalés pour répondre à la réalité de vos clients ? Rapidité ? Solidarité ?
  • Colonnes 5-6-7 : activité, Ressources & Partenaires clés. C’est aussi le moment d’y mettre des priorités. Focus, concentrez-vous sur ce qui a de l’impact, mutualisation des ressources, développement de partenariats qui vous permettent ensemble de répondre aux besoins des clients, élimination des activités et coûts superflus,…

Quelques astuces utiles

  • Ne vous perdez pas dans de longs discours, l’outil BMC est fait pour structurer votre projet à travers des idées/mots clés. Utilisez un post-it par idée. Vous pouvez utiliser des couleurs différentes pour distinguer le business tel qu’il est du business tel que vous le projetez.
  • Une fois finalisé, faites l’exercice avec d’autres entrepreneurs pour bénéficier d’un regard extérieur. Ensuite confrontez-vous au regard d’experts, Beci est rôdé et vous apportera son expertise !

Il existe différents outils accessibles (gratuitement ou non) on-line pour vous familiariser avec la méthode. Exemple avec Tuzzit

Relancer son activité

Vous avez fait face à de grosses difficultés, un licenciement, une cessation d’activité ? Vous êtes prêt à redémarrer ? Vous êtes donc un RE starter : un starter qui a le luxe de l’expérience mais qui doit rester vigilant comme tout starter.

Voici quelques conseils utiles :

  • Ne pas traîner les casseroles du passé. Pour se relancer il faut avant toute chose avoir fait le deuil et avoir compris les raisons de son échec. Veillez également à maîtriser les aspects administratifs et juridiques de votre situation passée. C’est la condition pour construire sur des bases saines et solides.

Il existe un programme GRATUIT financé par la Chambre de commerce et la Région bruxelloise qui accompagne les entrepreneurs ayant vécu un « échec » entrepreneurial (faillite, liquidation, cessation). Accueillir, grandir, rebondir. Il vise à accompagner les entrepreneurs pour faire face à un triple traumatisme (familial, professionnel et financier) en les aidant d’abord à comprendre et accepter et ensuite à définir un nouveau projet professionnel (salariat ou entrepreneurial).

  • Définir un projet à son image. Définissez un projet réaliste et en phase avec vos ressources (matérielles et immatérielles). Quelles sont mes ambitions et quels sont mes moyens ? Vous souhaitez vous lancez comme freelance ? Monter un petit business ou une entreprise qui a vocation à grandir, à s’internationaliser ou à être franchisée ? Différentes options s’offrent à vous, soyez clairs et adaptez votre stratégie en fonction de votre choix.
  • Choisir la bonne formule. Entreprendre à moindre risque grâce à des structures qui vous permettent de tester et de maintenir vos droits sociaux (Smart, Job Yourself,…), vous faire accompagner gratuitement par les GEL (Guichet d’économie locale), ou faire le choix d’un réseau qualifié avec Beci (Chambre de Commerce) et son programme Starter. Commencer comme indépendant complémentaire pour diminuer les risques, vous lancez comme indépendant ou sous la forme d’une entreprise ? Informez-vous sur les possibilités, les risques, les avantages et les coûts des différentes formules.
  • Être entourés : Entourez-vous d’autres entrepreneurs : se confronter, échanger, partager le réseaux et les bons plans. Entourez-vous d’experts qualifiés : comptables, fiscalistes, juristes,… Vous le savez, le chemin sera semé d’embûches, soyez entourés et ce dès le départ.
  • Se concentrer sur le marché : Une proportion importante de starter échouent car leur produit/service ne correspond pas à un besoin du marché. Adoptez un méthodologie Lean Start Up. Visez petit, confrontez-vous rapidement au marché, entendez ce qu’il à vous dire, adaptez-vous, saisissez les opportunités et pivotez rapidement.
  • Entreprendre hier n’est pas entreprendre aujourd’hui. Pensez digital, pensez green. Le monde bouge, le monde change, soyez en phase avec la réalité dans laquelle vous évoluez. La RBC investit massivement dans l’économie circulaire, soyez-y attentif ; le digital offre de nombreuses opportunités, soyez-en conscient.
  • Contactez notre conseiller

    Complétez le formulaire ci-dessous :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Olivier Kahn

Personne de contact

Olivier Kahn

Coordonnateur du CEd
+32 2 643 78 42

service image
Vos documents
50 documents utiles

Documents administratifs, lettres types, modèles de documents pour vous aider

Consulter
service image
CED
Aides juridiques

Report de loyer, contrat en cours, copropriété, plan de réorganisation judiciaire

Lire plus
service image
CED
Aides fiscales

Remboursement et report TVA, plan de paiement, modèles de documents pour vous aider

Lire plus
service image
CED
Aides coaching

Réseau relationnel, gestion des émotions, assistance psychologique pour vous aider

Lire plus
service image
CED
Aides financières

Informations sur les aides des régions, diagnostic préventif, report crédit entreprises

Lire plus
service image
CED
Aides sociales

Droit passerelle, réduction des cotisations sociales, frais de télétravail, demande de chômage

Lire plus
service image
EVENTS
EVENTS

Réseautez, restez informés des dernières dispositions légales ou renforcez vos compétences

Consulter l'agenda
service image
Diagnostic
Anticipez l'avenir

En quelques minutes, évaluer les facteurs de risques qui pèsent sur votre business

Faire le test

Nous profitons de l’appui de nombreux partenaires : le Barreau des avocats de Bruxelles, des associations comptables de la Région de Bruxelles-Capitale, la Fédération des notaires, la banque solidaire Crédal, l’association « Question Santé », le groupe social Partena, des experts indépendants etc.

Nos services sont uniques en Belgique. Une confidentialité absolue vous est garantie. Nous sommes une initiative de BECI (Brussels Enterprises Commerce and Industry) avec l’appui financier de la Région de Bruxelles-Capitale.