Observations

– Sautes d’humeur plus nombreuses

– Désintérêt quant à l’activité

– Fatigue

– Messages de proches : « tu as changé »

– Consommation de café, alcool, vitamines… en plus fortes doses

Recommandations

– Essayez d’identifier ce qui couve. Parmi les multiples soucis, isolez le premier qui vous stresse et prenez une décision pour le résoudre (se faire aider…)

– Forcez-vous à sortir de votre entreprise à des moments bien déterminés. Pratiquez un hobby ou un sport qui vous oblige à penser à autre chose qu’à votre travail.

– Forcez-vous à vous reposer à la hauteur de vos besoins. Un minimum de 6 heures par nuit, à horaire fixe, est indispensable.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Panique

– Pas de « back-up »

Recommandations

– Ne vous en voulez pas de ne pas avoir été assez prévoyant. Ne vous apitoyez pas sur votre malchance ! Maintenant, il faut agir ! Évaluez les conséquences pour l’entreprise et agissez avec les moyens dont vous disposez.

– Établissez une liste de solutions potentielles.

– Confiez toutes les tâches possibles à une personne de confiance.

– Parez au plus important et non au plus urgent.

– Informez les principaux partenaires.

– Hospitalisé, tenez-vous au courant, mais évitez de tout décider ou de critiquer. Faites confiance.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observation

– Tendance à remettre à plus tard les décisions difficiles ou, au contraire, gestion très (trop) rapide des soucis du fait du peu de temps disponible.

Recommandations

– Structurez fort vos échanges ; pas de discussions entre deux portes ni réactions impulsives.

– Faites rapidement appel à une tierce personne neutre, un « médiateur ».

– Restez objectif, restez un « exemple ».Expliquez les éventuelles nouvelles règles de fonctionnement ou les décisions principales prises.

– Soyez prudent : la législation sociale est stricte. Ne prenez pas de décisions sans valider vos informations. Ce que vous pourrez écrire ou dire inconsidérément pourra vous être opposé au tribunal si les relations tournent mal.

– Évitez les mails impulsifs !

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Panique en cas d’arrêt de collaboration avec un client/ fournisseur important.

– Dépendance régulière d’un gros fournisseur/ client et manque de « back- up ».

– Recherche de nouveaux clients de manière dispersée.

– Peu de remise en cause interne : c’est souvent le client/fournisseur qui a tort…

Recommandations

– Analysez les causes – réelles- du départ avant toute réaction

– Faites parler le client (ou fournisseur) concerné et écoutez ce qu’il a à vous dire.

– Parlez de vos observations, questions à un conseiller externe dont le regard est neutre.

– Tentez de trouver un compromis avec le client ou fournisseur sur une période déterminée. Cela vous donnera une période de répit.

– Profitez de l’occasion pour contrôlez qu’aucun autre client n’atteigne un chiffre d’affaires trop élevé dont vous ne pourriez vous passer du jour au lendemain. Si tel est le cas, revoyez l’équilibre de votre portefeuille clientèle avec un conseiller.

– Évitez également toute dépendance avec un fournisseur. Répartissez vos achats !

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Manque d’anticipation. Tendance à attendre que cela se confirme « gravement ».

– Actions intuitives pour tenter de redresser la barre.

– Peu d’informations sur les concurrents.

– Baisse des prix pour espérer vendre plus.

– Actions publicitaires confuses.

Recommandations

– Informez-vous (via la lecture de la presse professionnelle, votre fédération…) si vos concurrents subissent les mêmes effets ou si vous êtes un cas « isolé ».

– Il y a probablement une ou plusieurs raisons et vous avez peu de temps pour les trouver. Faites parler les clients. Faites une rapide étude de satisfaction auprès de quelques clients récents afin de contrôler que la qualité de votre offre reste à la hauteur.

– Reprécisez ce que sont vos avantages concurrentiels (pourquoi venir chez vous ?) Contrôlez qu’ils sont réellement exploités et mis en avant auprès de la clientèle. • Faites un plan de prospection « coordonné » sur les 6 prochains mois avec l’aide d’un conseiller.

– Ne baissez pas vos prix. Imaginez d’autres solutions !

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Recherche d’argent dans les réserves personnelles ou de l’entreprise pour compenser.

– Apparition de trous dans la trésorerie.

– Coupe dans les frais du personnel et du marketing.

Recommandations

– Repérez s’il s’agit d’une baisse de volume croissante avec le temps ou accidentelle. Repérez quels types de produits/ services sont en baisse et listez toutes les causes possibles.

– Rencontrez un spécialiste en marketing pour imaginer les différentes solutions SANS vous disperser

– Demandez à votre professionnel comptable une situation comptable précise récente. Tentez de garder vos marges malgré la baisse des ventes. Réduisez les coûts qui ne sont pas indispensables.

– Limitez au maximum tous les coûts non stratégiques, mais ne vous privez pas des ressources stratégiques

– Recentrez- vous sur votre métier de base, où vous êtes le plus performant

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Utilisation maximale des cartes de crédit.

– Prise dans les réserves, revente de biens personnels ou professionnels.

– Emprunt familial.

– Tensions familiales.

Recommandations

– Acceptez une baisse éventuelle de votre « salaire » pour une période provisoire et nettement circonscrite. À défaut, des tensions personnelles vont rapidement surgir

– Comprimez les coûts privés après concertation avec vos cohabitants, tout en gardant un niveau de vie décent.

– Ne souscrivez surtout pas de nouveaux crédits et n’achetez pas à crédit. Tentez de bien cerner les causes de diminution de vos rémunérations. Faites d’abord le point pour avoir une vue globale de la situation.

– Avec un expert, analysez la façon de gérer les causes de cette baisse. Et revoyez les choses si aucune solution ne se dégage dans la situation actuelle.

– Retenez que c’est votre activité qui doit vous alimenter et non le contraire !

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Utilisation maximale du crédit de caisse.

– Utilisation maximale des cartes de crédit.

– Paiement des fournisseurs les plus insistants, mais pas nécessairement les plus importants.

– Mise en attente des paiements aux administrations.

– Non suivi des appels téléphoniques des fournisseurs.

– Mauvais sommeil et grand stress.

Recommandations

– Ne perdez pas de temps ! Consultez un expert généraliste pour détecter ce qui a provoqué ces soucis de trésorerie.

– Consultez très rapidement un professionnel comptable pour faire, avant tout, l’état de vos comptes en général. Élaborez ensuite avec lui un plan de recettes et dépenses attendues à 3 et 6 mois.

– Ne payez que les dettes vitales, stratégiques dans un premier temps. Considérez les dettes à l’égard des administrations sociales et fiscales comme prioritaires, car les sanctions sont graves ! • Contactez les fournisseurs pour leur faire part d’une situation plus difficile et solliciter un délai. Montrez que vous maîtrisez les choses.

– Évitez de trouver de nouveaux crédits sans autre solution.

– Ne vous engagez à rien sans être certain.

– Traitez les causes engendrant le manque de trésorerie et ne réagissez à court terme que selon le conseil d’un spécialiste qui vous guidera.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Difficulté à comprendre les documents arrivant en abondance.

– Mise de côté des (nombreux) documents reçus de l’administration en vue d’un traitement ultérieur.

– Négociation de plan d’apurement avec les administrations, les fournisseurs… mais sans certitude de pouvoir tenir ses promesses.

Recommandations

– Il existe des facilités de paiement tant en matières sociales que fiscales.

– Avant de solliciter un plan d’apurement avec quiconque, faites vos prévisions d’entrées et de sorties d’argent.

– Expliquez à l’aide d’un solide dossier toute demande de plan d’apurement.

– Ne promettez des choses que si vous avez la certitude de les honorer.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observation

Silence…On espère que le banquier ne réagira pas.

Recommandations

– Faites votre situation comptable avant tout à une date récente. Avec un expert, repérez les points chauds et les solutions possibles.

– Rencontrez le banquier pour imaginer avec lui de nouvelles solutions. Montrez que vous maîtrisez la situation. Rappelez lui aussi ce qui « marche bien ».

– Préparez les réponses aux objections probables qu’il vous émettra.

– Prenez le temps d’expliquer précisément votre situation en montrant que vous restez « sobre » et proactif. Explicitez clairement ce qui vous fait croire en l’avenir.

– Elaborez un dossier de crédit clair, complet, bien présenté, facile à lire et surtout tourné vers l’avenir.

– Privilégiez les « petits » objectifs couronnés de succès plutôt que les coups de dés.

– Informez- vous quant aux dispositifs d’aides en place en Région de Bruxelles-Capitale

– Si vous n’y croyez pas à 100%, mieux vaut arrêter rapidement que de creuser le trou. Ou repenser l’activité SANS vous disperser.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Prise de panique.

– Difficulté à comprendre les documents.

Recommandations

– Avec un conseiller, comprenez parfaitement le document et ce que l’on vous veut.

– Élaborez avec un professionnel comptable la situation financière de l’entreprise.

– Élaborez avec votre conseiller une situation de trésorerie prévisionnelle sur 12 mois.

– Présentez-vous ! Ne faites pas l’autruche !

– Soyez ponctuels au rendez-vous, faites- vous accompagner de votre conseil et considérez cette convocation comme une « invitation » à échanger des points de vue et avis.

– Recensez les événements futurs, certains ou probables, qui permettent de croire en l’avenir. Préparez les solutions alternatives et autres argumentaires.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Peur- Énervement.

– Changement de fournisseurs.

– Mise du dossier chez l’avocat en cas de désaccord.

Recommandations

– Réagissez selon les conseils de votre avocat ou d’un conseiller du CEd. Ne restez pas sans réaction !

– Mettez-vous à la place de celui qui vous adresse la mise en demeure. Il n’a peut-être pas tort… Tentez de comprendre sa situation.

– Tentez d’obtenir leur accord pour régler la situation « par étapes », selon vos possibilités.

– N’engagez pas directement une défense coûteuse et longue. Tentez de résoudre le différend avec un conseiller neutre dans le cadre d’une médiation.

– De manière générale, restez présents auprès de vos fournisseurs ; continuez à communiquer avec eux même si les situations sont plus tendues.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observation

Mise en attente de ces paiements après les fournisseurs «d’exploitation ».

Recommandations

– Faites tout pour payer vos dettes fiscales et sociales en priorité. Ne maintenez pas votre activité en vie « sur le dos de l’Etat ». Votre responsabilité est en jeu !

– Dans les cas fondés, n’hésitez pas à faire part de votre situation pour solliciter la suppression éventuelle des intérêts et majoration qui vous sont portés en compte.

– Avant de prendre contact avec une administration, préparez votre dossier et vos argumentaires !

– Ne mentez jamais. Cela se retournera contre vous.

– Faites- vous accompagner de votre professionnel comptable.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Stress.

– Panique.

– Énervement.

– Politique de l’autruche.

Recommandations

– Lisez calmement le document, voyez ce que l’on vous réclame et préparez votre défense.

– Même si vous ne contestez pas la demande de votre adversaire, il est toujours mieux de se rendre à l’audience et d’expliquer votre situation ; des délais de paiement pourront peut-être vous être accordés par le juge.

– La présence d’un avocat n’est pas obligatoire, mais souvent conseillée.

– Ne restez surtout pas sans réaction en signe de désaccord.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Sentiment d’espoir.

– Regain d’énergie.

– Développement d’efforts parfois de manière très disparate.

– Investissement non indispensable.

Recommandations

– La lumière au bout du tunnel n’indique pas la longueur du tunnel… Réalisez avec un conseiller un plan de redressement sur les 12 prochains mois pour confirmer ou non la reprise.

– Fixez-vous des objectifs intermédiaires, étapes par étapes. Analysez tout écart.

– Voyez régulièrement un conseiller en qui vous avez confiance. Vous devez être accompagné en période de reprise comme en pleine crise

– Gardez une politique de coût serré !

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution

Observations

– Honte.

– Désespoir.

– Volonté de vouloir aller jusqu’aux extrêmes limites par crainte de voir l’avenir s’effondrer encore plus.

Recommandations

– Mieux vaut parfois prendre la décision d’arrêter l’activité plutôt que de creuser le trou financier et ne jamais s’en remettre.

– Décider d’arrêter est difficile et délicat. Le risque de perte de lucidité face à une telle décision est très important. Faites appel au CED pour avoir un avis objectif.

– N’hésitez pas à stopper votre activité si objectivement un spécialiste vous le conseille. En cas d’aveu tardif de faillite, les conséquences juridiques peuvent être graves (mise en jeu de votre responsabilité…).

– Informez-vous sur « l’excusabilité » dont vous pourriez profiter…et de tous les côtés positifs que cela génère.

– Informez-vous sur les aides qui existent pour vous aider à très court terme après avoir cessé votre activité ! Cela peut vous aider considérablement !

– Informez – vous également sur les dispositifs légaux et extra-légaux qui vous permettront de rebondir.

 

Trouvez des partenaires pour vous aider à trouver une solution