Fonds d’investissement privés

Le Fond d’investissement privé : c’est quoi ?

Le Fond d’investissement privé est souvent constitué dans une société financière, dans laquelle plusieurs personnes physique et/ou morales mettent de l’argent pour constituer un Fond suffisamment important pour pouvoir investir dans des projets que seul l’un des administrateurs ne pourrait faire à lui seul. Le deuxième but de ses sociétés financières est de permettre à ses administrateurs, qui ont assez régulièrement des profils différents de diluer le risque d’investissement.

Très souvent, les personnes qui constituent ces Fonds, décident des cibles (entreprises) dans lesquelles le fond peut intervenir. Par exemple, les fondateurs pourraient décider de n’intervenir que dans des sociétés technologiques, qui ont au moins 3 années d’expérience, et font un chiffre d’affaires d’au moins 5 M€. Ils décideront aussi des sommes minimales et maximales de leurs interventions. 

Les Fonds d’investissement doivent avoir l’agrément de la FSMA (Autorités des Services et Marchés Financiers) pour pouvoir exercer leur activité. 

Les Fonds interviennent dans différents cas de figures et sous différentes formes. Ils peuvent apporter des liquidités à l’entreprise pour son développement, mais aussi apporter du cashflow, c’est à dire aider une entreprise à survivre. Ils peuvent également financer du Capital à risque pour aider une entreprise (starter) dans son démarrageCertains interviennent même avant cela dans la phase de recherche et développement.  

Ils peuvent également intervenir dans une opération LBO, c’est à dire pour financer le rachat d’une entreprise. Là les Fonds procèdent très régulièrement avec un prêt bancaire subordonné. Ils peuvent même intervenir dans une entreprise en difficulté, y-compris en période de PRJ (Procédure de Réorganisation Judiciaire).

Les formules de remboursement varient aussi selon le type de prêt, mais ils ne dépassent que rarement 7 ans. Les formules de prêts sont variées, peuvent se présenter sous forme de prise de participation, de prêts convertiblesprêts simples dont les taux sont très variables. 

Certains Fonds n’interviennent que si la société financière, qui prête les fonds intègre via ses administrateurs le conseil d’administration de l’entreprise demanderesse. Ce qui est, pour ma part à considérer comme une valeur ajoutée du prêt, même si très fréquemment les administrateurs se font rémunérer pour leurs prestations. 

Avantages

Leur acquisition peut se décider très rapidement. Que la société de financement du Fond va mettre son expertise et son réseau au service de l’entreprise. Les conditions de remboursement peuvent être assez facilement adaptées si la société a des difficultés en cours de route. Il n’y a pas de garantie personnelle à donner. 

Inconvénients

Les taux des prêts sont élevés et que le patron de l’entreprise n’est plus tout à fait libre de faire ce qu’il veut dans sa société sans en référer à son nouveau conseil d’administration. 

Vous avez des questions sur les fonds d’investissements privés ? 

hub transmission

Salima Serouane

Private Equity Officer

sse@beci.be