Baromètre de conjoncture : Janvier 2021 [Banque Nationale de Belgique]

5 février 2021 à 08:02 | 666 vues

Le climat des affaires s’est amélioré dans la construction et, pour le deuxième mois d’affilée, dans les services aux entreprises. Dans le commerce et dans l’industrie manufacturière, les entrepreneurs se sont, en revanche, montrés un peu plus pessimistes. Le degré d’utilisation des capacités de production continue de se redresser.

La conjoncture s’est renforcée en janvier dans la construction. Toutes les composantes de l’indicateur ont été revues à la hausse, en particulier celles relatives aux évolutions récentes, qu’elles concernent le carnet de commandes ou le matériel utilisé. La confiance s’est également consolidée dans les services aux entreprises, à un rythme toutefois moindre que celui observé en décembre. Le raffermissement a surtout été porté par les appréciations et par les prévisions liées à l’activité propre des firmes interrogées. Le modeste recul dans le commerce résulte, quant à lui, de perspectives d’emploi et de demande plus ternes. Pour la première fois depuis juin 2020, l’indicateur s’est très légèrement tassé dans l’industrie manufacturière. L’appréciation du carnet de commandes s’est dégradée. Les entrepreneurs sont, en outre, plus négatifs quant à l’évolution attendue de la demande au cours des trois prochains mois. Par contre, la part d’entre eux qui considèrent que leurs stocks sont d’un niveau supérieur à la normale s’est réduite, retombant à un plancher historique. La courbe synthétique globale lissée, qui reflète la tendance conjoncturelle sous-jacente, reste orientée à la hausse. Enfin, selon les résultats de l’enquête trimestrielle sur les capacités de production, le degré d’utilisation des capacités de production continue d’augmenter, effaçant la très lourde chute enregistrée en avril dernier. Corrigé des variations saisonnières, ce taux s’est établi à 78,9 % en janvier, contre 76,7 % en octobre 2020.

 

Pour consulter le baromètre en entier

Partager