Garder ses meilleurs talents grâce à l’inplacement

11 juin 2021 à 08:06 | 197 vues

[interview]

Dans un contexte de « guerre des talents », il est primordial d’investir dans l’accompagnement et la fidélisation de son “capital humain”. Chaque entreprise est aujourd’hui confrontée au même défi : l’attractivité et la rétention des talents. L’accompagnement de carrière peut être un des facteurs qui fidélisera le travailleur à son entreprise. Cette notion prend d’ailleurs de plus en plus d’ampleur, et on parle notamment beaucoup d’inplacement. 

Une interview avec Kathy Rosseel, Career Management Director chez Daoust. 

Qu’est-ce que l’inplacement et pourquoi est-ce important en entreprise d’après vous ?  

K.R. L’inplacement consiste à accompagner un collaborateur vers un autre poste en interne. Il peut s’agir d’un mouvement vertical, horizontal, mais aussi, même s’il s’agit de cas plus rares, d’un mouvement vers le bas.  

L’entreprise est un écosystème qui évolue. Les attentes et ambitions des travailleurs peuvent changer tout au long de leur carrière et lorsque celles-ci ne sont plus (totalement) en équilibre avec celles de l’organisation, un manque de communication ou une mauvaise communication peut alors être source de conflit ou de rupture. Pour éviter d’en arriver là, il faut anticiper. Et c’est là que l’inplacement est très utile.  

Mais le management d’une entreprise ou les départements RH internes ne sont pas toujours équipés pour accompagner leurs collaborateurs … 

K.R. En effet. C’est pourquoi aujourd’hui, des opérateurs tels que Daoust Career Management se sont spécialisés pour pouvoir offrir ce type d’expertise aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs.  

Pouvez-vous expliquer comment se déroule un inplacement ? 

K.R. Lors d’un trajet d’inplacement, collaborateur et coach dressent ensemble le bilan professionnel et personnel du collaborateur. Comment, sur base de ses talents, compétences et savoirs, peut-il faire les bons choix professionnels ? Quelles possibilités internes existent, quelles sont les attentes, comment peut-il s’y préparer ? Le collaborateur se rend compte de ses forces et domaines de développement, de ses intérêts, ambitions, moteurs et freins, …   

Auriez-vous un dernier conseil pour les entreprises qui nous lisent ? 

K.R. L’inplacement et le développement des compétences doivent faire partie d’un accompagnement de carrière interne mûrement réfléchi. La clé, c’est l’anticipation pour éviter de tomber dans des situations de non-retour entre le collaborateur et son entreprise. Cette anticipation va permettre à l’entreprise de pouvoir éviter, dans un bon nombre de situations, des licenciements ou départs. Investir dans son « capital humain » via un accompagnement de carrière augmente la flexibilité tant du collaborateur que de l’organisation et contribue pour les deux parties à une perspective à long terme. Il stimule l’autonomie et la responsabilité des collaborateurs et consolide et augmente leur engagement.  

À propos de l’interview

Kathy Rosseel, Career Management Director chez Daoust

 

Vous voulez en savoir plus ? Contactez notre partenaire Daoust Career Management ! par mail – 02/548 94 66 – www.daoust.be 

Partager