Le top 10 des compétences du futur

Par Gaëlle Hoogsteyn  - 9 février 2022 à 07:02 | 1387 vues

Dans un monde en perpétuelle évolution, les compétences demandées hier par les entreprises ne sont déjà plus celles d’aujourd’hui et encore moins celles de demain. Quelles seront les compétences les plus demandées dans le futur ? Quels savoir-faire vous permettront de vous différencier sur le marché de l’emploi ? Voici une liste des 10 compétences établies lors du dernier World Economic Forum.

La résolution de problèmes complexes

Dans le monde des Big Data et de l’intelligence artificielle, les ordinateurs deviennent plus intelligents que les êtres humains. Mais les machines ne sont pas encore assez intelligentes pour prendre des décisions et résoudre des problèmes complexes. Il faut apprendre à considérer les choses dans leur ensemble, puis couper le problème en petits morceaux et le résoudre étape par étape. C’est donc une compétence très importante à développer et qui s’acquiert naturellement avec le travail et l’expérience de la vie réelle. 

La pensée critique 

La pensée critique, c’est crucial ! Elle consiste à utiliser la logique et le raisonnement pour interroger une problématique, envisager différentes solutions et peser le pour et le contre de chaque approche. La pensée critique permet de mettre en œuvre des idées innovantes et de comprendre les liens logiques entre elles.

La créativité

La créativité est et restera une compétence indispensable dans le futur monde du travail. Elle n’est pas le domaine exclusif de profils artistiques. Car si les machines permettent de travailler plus rapidement, elles ne peuvent pas être créatives. C’est la créativité de la personne qui invente la machine. Si vous êtes capable de relier entre elles des informations disparates et de rassembler vos idées pour arriver à quelque chose de « nouveau », vous êtes créatif. Mais ce talent ne répond à aucune recette. C’est une question de curiosité, à aiguiser au fil du temps.

Le people management

Comme tout roi a besoin d’un royaume, tout dirigeant s’appuie sur une équipe pour atteindre son objectif. Indépendamment de votre profession et de votre travail, il est vital de savoir comment vous motiver vous-même ou votre équipe pour maximiser sa productivité et répondre aux demandes.

La coordination 

Le succès d’une équipe dépend fortement de la coordination entre ses membres. La coordination avec les autres – qui ne réfléchissent pas forcément comme vous – implique de solides compétences en communication, une conscience des forces et des faiblesses des autres et la capacité de travailler avec des personnalités différentes.

L’intelligence émotionnelle 

L’intelligence émotionnelle nous aide à nous mettre au diapason des émotions des autres. C’est notre capacité à adapter notre comportement en fonction de l’humeur d’un collègue, d’un partenaire, d’un membre de la famille ou même de nos propres sentiments internes. Avant de contrôler les émotions d’autrui, vous devez d’abord contrôler les vôtres. Ce n’est qu’alors que vous pourrez influencer les autres et travailler ensemble. 

Le jugement et la prise de décision

La nécessité de cette compétence ne diminuera jamais car elle est la plus importante, hautement requise dans les entreprises. Il ne s’agit pas seulement de la capacité à prendre des décisions et à porter un jugement, mais aussi de la faculté de prendre des décisions correctes et appropriées. La maîtrise de cette compétence requiert toutes les autres, comme la pensée critique, la patience, un bon pouvoir d’observation et, le plus important, le courage. 

L’orientation du service

Que voudront les clients dans le futur ? Quelles seront leurs préoccupations ? Anticiper les besoins des clients potentiels est une des clés pour rester en tête de la course. Mettez-vous dans leur tête et devinez ce qu’ils vont apprécier avant que ce ne soit effectivement le cas ! 

Les techniques de négociation

Parvenir à un accord souhaité sans différend est un élément clé des techniques de négociation. La plupart des gens ne parviennent pas à conclure l’accord qu’ils souhaitent, car ils manquent de compétences en la matière. Or, même les personnes exerçant des professions purement techniques doivent faire preuve de compétences interpersonnelles et être capables de négocier avec leurs collègues, directeurs, clients etc.

La flexibilité cognitive

La flexibilité cognitive est la rapidité (et la facilité) avec laquelle vous pouvez jongler avec les différents systèmes de pensée (par exemple le cerveau créatif, le cerveau mathématique, le cerveau critique, etc.).

 

À propos de l’auteure

Gaëlle Hoogsteyn, Journaliste spécialisée en finance, entrepreneuriat et RH

Partager