Quelles sont les 5 étapes pour exporter un produit vers un marché hors Union européenne ?

10 mars 2023 à 15:03 

Quelles sont les 5 étapes pour exporter un produit vers un marché hors Union européenne ?

1. Trouver un marché et un acheteur

Trouver un partenaire commercial à l’étranger n’est pas facile. Comment identifier le bon partenaire dans votre pays cible ?

Comment promouvoir son entreprise auprès de sociétés étrangères à la recherche de nouveaux contacts, sans pour autant se lancer dans des campagnes marketing onéreuses ? 

Comment s’assurer de la fiabilité de la société identifiée à travers des recherches sur internet ?

Pour sélectionner un marché cible potentiel, il faut vérifier s’il existe une demande pour le produit et s’il serait concurrentiel sur le marché d’exportation. Les statistiques d’importation permettent de voir si le pays cible importe déjà le type de produit, d’où proviennent les importations et si l’offre sur le marché est déjà élevée.

Pour trouver des partenaires commerciaux, il y a évidemment les foires commerciales, mais il existe une multitude d’événements de mise en relation B2B. Par ailleurs, la nouvelle plateforme d’opportunités de partenariat d’Enterprise Europe Network vous aide à trouver un partenaire à l’étranger pour votre entreprise. Enterprise Europe Brussels accompagne les PME pour la diffusion de leur profil et de leur opportunité d’affaires sur la plateforme et pour la mise en relation avec les sociétés étrangères.

 

2. Vérifiez les conditions d’exportation dans l’UE et les exigences en matière d’importation sur votre marché cible

Quels tarifs d’importation s’applique à votre produit ?

Existe-t-il des restrictions sur votre marché d’exportation ?

Quelles sont les taxes locales pour mon produit ?

Quelles sont les exigences techniques et de sécurité, ainsi qu’en matière d’emballage et d’étiquetage ?

Mon entreprise peut-elle bénéficier d’un accord commercial préférentiel entre l’UE et le pays de destination ?

Après vous être enregistré comme exportateur auprès des douanes afin d’obtenir un numéro EORI, il faudra commencer par identifier le bon code douanier correspondant à votre produit. Chaque produit correspond à un code. C’est celui-ci qui va déterminer le tarif, taxes et autres exigences, en fonction du pays de provenance et du pays destination. Vous aurez avantage à cibler un pays bénéficiant d’un accord de libre-échange avec l’UE, parce que les tarifs seront réduits, ce qui vous donnent un avantage compétitif par rapport à des concurrents de pays non européens.

La plateforme Access2markets apporte une guidance en réponse à toutes ces questions. Les PME peuvent suivre des formations et faire appel à des conseils sur mesure gratuits pour les guider dans l’utilisation de la plateforme et faciliter leur accès aux marchés.

 

3. Préparer la vente et organiser le transport

Il faut définir avec son client pour l’export, ou son fournisseur pour l’import, l’Incoterm qui sera utilisé. Les Incoterms ® définissent les responsabilités des vendeurs et des acheteurs en matière de livraison, d’assurance et de transport de marchandises dans le cadre de contrats de vente et déterminent qui est responsable des formalités douanières d’exportation dans l’UE et des formalités d’importation dans le pays de destination.

Enterprise Europe Brussels propose aux PME bruxelloises des conseils sur mesure pour les guider dans l’utilisation des Incoterms 2020.

 

4. Préparer les documents de dédouanement à l’exportation dans l’UE

Les documents préparés en vue de l’exportation servent également, au moins en partie, à l’importation dans le pays de destination. Vous trouvez sur Access2Markets la liste des documents nécessaires en fonction du produit exporté, du pays de provenance et du pays de destination. La déclaration d’exportation fournit les informations nécessaires sur les marchandises elles-mêmes et sur le transport. Elle comprend : l’origine des marchandises, pays de destination, les codes douaniers des marchandises,la valeur des marchandises.

Vous pouvez déposer vous-même la déclaration en douane ou le faire via un représentant en douane. Une agence en douane peut ainsi agir en votre nom. Des agences en douane font partie de la Communauté BECI. Contactez-nous pour une mise en relation.

Si l’origine du produit est l’Union européenne, vous pourrez faire jouer cette origine préférentielle pour obtenir une diminution de tarif d’importation pour des pays bénéficiant d’un accord de libre-échange avec l’UE. La plateforme Access2Markets dispose de l’outil My Trade Assistant qui permet de déterminer l’origine de votre produit à travers une liste de questions. Faire appel à un expert est parfois nécessaire pour les PME avec peu d’expérience.

A noter que pour des produits avec origine non préférentielle, vous devrez dans certains cas présenter un certificat d’origine. Celui-ci peut être obtenu auprès de BECI-Chambre de Commerce de Bruxelles.

 

5. Préparer les documents de dédouanement d’importation dans le pays de destination.

Lorsque vos marchandises arrivent dans le pays de destination, les exigences et procédures d’importation locales s’appliqueront à vos exportations. Les documents exigés par les autorités locales sont notamment la facture commerciale, la liste de colisage, les licences d’importation, la preuve de l’origine préférentielle (EUR.1, EUR-MED, déclaration d’origine ou attestation d’origine), pour autant qu’un accord commercial préférentiel soit appliqué entre l’UE et le pays de destination et que vos produits respectent les règles d’origine applicables.

Utilisez My Trade Assistant pour définir ces exigences et être en mesure de les aligner sur votre acheteur. Un conseil complémentaire peut vous être donné si nécessaire.

Enterprise Europe Network est présent dans plus de 60 pays et Enterprise Europe Brussels peut faire appel à ses relais locaux du réseau dans plus de 30 pays hors UE.

 

Partager