Votre PME est-elle prête en cas de cyberattaque ?

17 mars 2022 à 09:03 | 415 vues

[communiqué de presse]

Découvrez-le grâce au Cyberscan !

Bruxelles, le 16 mars 2022 – Afin de sensibiliser les PME, et plus particulièrement les toutes petites entreprises et les indépendants, en matière de cybersécurité, le SPF Economie lance le Cyberscan. Cet outil d’auto-évaluation fournit aux PME des conseils pratiques afin d’augmenter leur résilience face aux cyberattaques toujours plus nombreuses.

E-commerce, réseaux sociaux, facturation électronique, stockage dans le cloud… les PME s’engagent dans un mode de fonctionnement de plus en plus numérique.

Cette transition s’accompagne malheureusement d’une recrudescence des actes malveillants envers les dispositifs informatiques utilisés par les entreprises.

Près d’un quart (21 %) des PME belges de petite taille (moins de 50 travailleurs) ont déjà rencontré un incident de sécurité informatique ayant provoqué selon les cas :

  • une indisponibilité des services informatique (18,9 %) ;
  • la destruction ou corruption de données (6,2 %) ;
  • la divulgation de données confidentielles (1,7 %).

Pour ce qui concerne spécifiquement les micro-entreprises (2 à 9 travailleurs), plus de 10 % d’entre elles ont déjà été confrontées à un incident de sécurité. Près de 1 sur 4 déclare ne mettre en œuvre aucune sorte de mesure de sécurité numérique.

Ces chiffres ne représentent que le sommet de l’iceberg car de nombreuses entreprises ne communiquent pas leurs cyber-incidents.

La sécurité informatique et la protection des données, notamment dans le cadre du Règlement général sur la protection des données, revêtent donc un enjeu majeur pour les entreprises et particulièrement les PME.

Or, celles-ci manquent bien souvent des connaissances et des ressources pour se protéger correctement, en particulier lorsque le secteur d’activité n’a rien à voir à l’origine avec le monde virtuel.

C’est la raison pour laquelle le SPF Economie lance le Cyberscan. Cet outil d’auto-évaluation fournit aux PME des conseils personnalisés, afin que le numérique reste pour elles une opportunité de se développer tout en limitant les risques qui y sont potentiellement liés.

Ludique  et didactique, le Cyberscan permet à l’entreprise d’évaluer son exposition aux risques en matière de cybersécurité au travers de 20 questions réparties en 8 thématiques successives :

  1. Inventorier et analyser
  2. Disposer des procédures appropriées
  3. Sensibiliser
  4. Attribuer les rôles-clés
  5. Système de défense
  6. Sauvegarder
  7. Mettre à jour
  8. Évaluer

A l’issue de l’auto-évaluation, l’entreprise reçoit une série de conseils personnalisés en fonction des réponses apportées, ainsi que des modèles-types de documents et des check-lists. De cette manière, elle pourra mettre en œuvre les mesures recommandées nécessaires pour garantir la sécurité et la poursuite de ses activités en cas d’attaque informatique.

Parmi ces mesures, citons par exemple :

  • la construction d’une politique de cybersécurité interne afin d’adopter des mesures préventives, de savoir comment réagir en cas d’incident et de continuer à s’adapter en apprenant de ses expériences ;
  • la sensibilisation permanente des membres du personnel ;
  • le recours à des sauvegardes de données (back-up) régulières, pour éviter de tout perdre en cas de cyberattaque.

David Clarinval, ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PMEL : « Le Cyberscan est un bel outil mis à disposition des Indépendants et PME. Il permet de sensibiliser l’entreprise qui se prête à l’exercice du scan aux risques liés aux cyberattaques et à une mauvaise application des règles relatives à la protection des données et  leur proposent des actions à court terme. Il s’agira par exemple de renforcer ses lignes de défense, de mieux informer le personnel pour qu’il mette en place les bonnes pratiques en matière de cybersécurité interne, d’ élaborer un plan d’action en cas d’attaque cyber. La digitalisation de notre économie et le contexte international tel que nous le connaissons aujourd’hui ne fait que renforcer le besoin accru d’un tel outil d’auto-évaluation, j’invite nos indépendants et PME à en faire usage sur le site du SPF Economie ! »

Petra De Sutter, vice-Première ministre et ministre des Télécommunications«  Assurer la cybersécurité de nos citoyens et de nos entreprises est plus que jamais crucial. Nous devons y travailler sur plusieurs fronts, afin de protéger la population belge dans son ensemble, mais également nos PME et indépendants et les autorités elles-mêmes. C’est pourquoi, dans le cadre du plan belge de la Reprise et la Relance, nous investissons 12 millions de fonds européens. Nous allons lancer une campagne de sensibilisation à la cybersécurité, ainsi qu’un site web. Plusieurs services seront également soutenus, comme un Cyberscan gratuit, ainsi que différents projets visant à renforcer la sécurité en ligne des PME via, par exemple, l’échange de bonnes pratiques. »

Mathieu Michel, secrétaire d’État à la Digitalisation : «  La cybersécurité est fondamentale pour la protection de nos démocraties  qui se digitalisent. La sécurité digitale nous concerne tous. Chacun d’entre nous est acteur de la protection belge et européenne en matière de cybersécurité. Dans ce contexte, il est important, pour chacun, de connaitre son propre niveau de protection afin d’être en capacité de mieux se protéger. C’est l’objectif du Cyberscan. Il s’agit d’un outil de base essentiel car en nous protégeant nous-même, c’est toute l’Europe que nous protégeons. »

Partager